Accueil du site > Partenaires des 70 ans > Les partenaires en quelques mots




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Bayer CropScience

Collaborations entre le CNRS et Bayer CropScience

Pour Bayer CropScience, entreprise mondiale leader dans les domaines de la protection des cultures, de la lutte antiparasitaire non agricole, des semences et des biotechnologies végétales, n°1 sur ses marchés en France, les collaborations avec les instituts publics français, particulièrement le CNRS et les laboratoires universitaires affiliés, sont le résultat d’une longue tradition.

En effet, ces collaborations se concrétisent depuis plus de 20 ans avec nos 2 centres principaux en France que sont :

  • Le Centre de Recherche de la Dargoire - CRLD - en région Lyonnaise. C’est le seul centre de R&D privé en France dans le domaine de la protection des cultures,
  • Le centre de développement spécialisé en études toxicologiques de Sophia Antipolis.

Quels sont nos objectifs communs pour ces collaborations ?

  • Créer et développer un réseau de collaborations privilégiées avec des labos CNRS reconnus mondialement comme experts dans leurs domaines et ainsi avoir accès à des technologies de pointe et à de nouveaux produits, notamment pour développer de nouvelles approches innovantes.
  • Apporter son aide aux jeunes scientifiques du CNRS travaillant dans de nouveaux domaines et permettre, notamment par le biais des thèses et post-docs, de former de jeunes docteurs qui feront partie de nos futurs chercheurs de nos centres de Recherche en France ou en Allemagne.

Un peu d’histoire

  • Nos domaines de collaborations privilégiées se concentrent sur la chimie, la biochimie, la biologie moléculaire et la biologie des plantes, micro-organismes et insectes, principalement par le biais de thèses, post-docs et autres prestations de services (synthèses de produits).
  • Un laboratoire mixte CNRS-Bayer CropScience a été créé en 1986 et a depuis été renouvelé tous les 4 ans ; 8 chercheurs permanents du CNRS + 2 à 3 post-Docs et 5 à 7 thésards travaillent dans nos locaux de Recherche à Lyon dans les domaines de la Biochimie, de la Physiologie et de la Génomique des champignons pathogènes ; Bayer CropScience finance les locaux et les frais de fonctionnement.
  • Uniquement pour le département Chimie de notre entreprise à Lyon : 14 thèses et 7 post-docs ont été financés/cofinancés sur 10 ans avec des unités du CNRS.
  • De nombreuses publications communes CNRS-Bayer CropScience : depuis 2002 (date de la création de Bayer CropScience), 43 publications communes ont été publiées et 12 brevets ont été déposés.
  • Un sponsoring de conférences organisées dans les universités, dans nos locaux à Lyon, à Monheim ou à Francfort et des contrats de consulting.

Historique de l’accord cadre CNRS/BCS

  • Une première convention de collaboration scientifique avait été signée en 1975 avec Rhône-Poulenc puis Aventis CropScience.
  • Le premier accord-cadre a été signé en janvier 2005 par M. Laroutourou et B. Garthoff Directeur R&D de Bayer CropScience.
  • Cet accord couvrait les activités de la protection des cultures conventionnelles, mais aussi les applications qui en découlent dans les domaines vétérinaires et certains domaines pharmaceutiques très spécifiques liés à nos produits, le traitement des semences et les diagnostics liés à ces domaines.
  • Cet accord cadre a été renouvelé le 25 mars 2009 en présence de F. Berschauer, Président de Bayer CropScience AG, A. Migus, directeur général du CNRS, et A. Klausener, directeur recherche de Bayer CropScience AG.

Les dernières évolutions de nos recherches et collaborations

  • L’innovation est plus que jamais fondamentale, et Bayer CropScience appelle à une deuxième révolution verte. Dans ce contexte a été mis en place à Lyon un nouveau groupe « Santé des Plantes » travaillant sur des nouvelles approches pour concilier productivité et qualité en agriculture en lien avec la préservation de l’environnement, et avec les axes du Grenelle de l’environnement.
  • À titre d’exemple un nouveau projet a été lancé depuis 2 ans pour remplacer des quantités importantes d’engrais par des quantités très faibles de produits chimiques en favorisant les symbioses naturelles existant dans le sol entre plantes cultivées et micro-organismes.
  • Dans ce cadre, diverses collaborations sous forme de thèses et post-docs ont été initiées et un sujet a récemment été labellisé par le pôle de compétitivité Axelera, premier projet dans le domaine de l’agriculture de ce pôle chimie-environnement. Un brevet commun BCS-CNRS-INRA a été pris dans cette thématique de recherche.
  • L’accord-cadre entre le CNRS et Bayer CropScience a été un élément majeur permettant la mise en œuvre rapide de ces collaborations.

À propos de Bayer CropScience

Bayer CropScience est issue du rachat d’Aventis CropScience par le groupe Bayer en 2002. Aventis CropScience était le résultat de la fusion entre Rhône-Poulenc Agro et AgrEvo, filiale agrochimique du groupe Hoechst.
Bayer est un groupe international dont les cœurs de métier se situent dans les secteurs de la santé, de la nutrition et des matériaux hautes performances. Bayer CropScience AG, filiale de Bayer AG, avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 6,4 milliards d’euros (2008), est l’une des entreprises mondiales de la science des cultures les plus innovantes dans les domaines de la protection des cultures, de la lutte antiparasitaire non agricole, des semences et des biotechnologies végétales. L’entreprise propose une vaste gamme de produits et de services complémentaires pour l’agriculture moderne et durable, ainsi que des solutions pour les applications non agricoles. Présente dans plus de 120 pays, Bayer CropScience emploie environ 18 000 personnes dans le monde.