Accueil du site > Ouvrage Histoire du CNRS de 1939 à nos jours > Belles feuilles, extraits




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Chapitre 1

Henri Laugier (à droite) a été le premier directeur du CNRS, en 1939-1940. © CNRS Photothèque

«  Le CNRS est créé par un décret du président de la République Albert Lebrun le 19 octobre 1939. D’emblée, le contexte retient l’attention. En effet, lorsque le texte paraît dans le Journal officiel, la France est déjà en guerre depuis près de deux mois. La facilité déconcertante avec laquelle la Wehrmacht, forte d’une supériorité technique et mécanique redoutable, s’est emparée de la Pologne, laisse présager une guerre totale. Celle-ci nécessite une mobilisation de tous les moyens de la nation. Et la science ne fait pas exception. Faut-il pour autant faire de ce contexte un élément déterminant, voire le seul élément pour expliquer la naissance du Centre ? Rien de moins sûr…  »

«  Mais il faut, avant de poursuivre, dire quelques mots de ce personnage fascinant que fut Jean Perrin. On connaît le savant, celui de l’électron, dont il prouve l’existence en démontrant que les rayons cathodiques sont réellement de l’électricité en mouvement, mais aussi celui de la démonstration des hypothèses moléculaires grâce à ses travaux relatifs au mouvement brownien. Il est l’auteur des Preuves de la réalité moléculaire en 1911 et, surtout, des Atomes en 1913, un ouvrage qui a connu sept rééditions. Plus encore que le scientifique, c’est l’homme qui retient cependant l’attention. Avec ses cheveux en bataille, ses yeux d’un bleu perçant et sa grande barbe blanche, il est une image d’Epinal du savant, une sorte de « héros solaire » de la science française. Ajoutons-y son lyrisme, son enthousiasme – communicatif, on le verra – et il n’en faut guère plus pour en faire, avec Pascal Ory, un prophète.  »

Extraits de Histoire du CNRS de 1939 à nos jours. Une ambition nationale pour la science, Denis Guthleben. Préface d’André Kaspi, Éditions Armand Colin, 2009, 38 €, 480 p.