Accueil du site > Histoire du CNRS > Directeurs Généraux du CNRS




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Jean Coulomb

9 avril 2010

Jean Coulomb (1904 - 1999), Directeur du CNRS de 1957 à 1962

Gaston Dupouy quitte la direction générale du CNRS en 1957. Depuis un an, il a préparé son adjoint Jean Coulomb à prendre sa succession. Sans l’en avertir, d’ailleurs, comme le rappelle avec modestie le géophysicien : « Dupouy s’est bien gardé de me le dire. Ainsi, si cela ne marchait pas, il pouvait encore faire machine arrière… »

Jean Coulomb a fait ses armes de chercheur à l’Institut de physique du globe du Puy-de-Dôme, où il est entré en 1932 avec une thèse consacrée aux ondes sismiques. C’est sous l’influence de son maître Marcel Brillouin, professeur au Collège de France, que le jeune chercheur s’est orienté vers ce domaine. Élu professeur à la faculté des sciences de Paris en 1941, il prend également la direction de l’Institut de physique du globe dans la capitale.

Jean Coulomb arrive à la tête du CNRS avec une idée précise du fonctionnement de la recherche française. Il a en effet exercé très tôt des fonctions au niveau national, siégeant dès les années 1930 au Conseil supérieur de la recherche réuni par Jean Perrin. Le nouveau directeur arrive également avec un principe : préférer « l’excès de liberté » à « l’excès d’organisation ». Jean Coulomb est un directeur qui n’aime pas le mot « direction ».

Les chercheurs du Centre lui doivent en particulier la création des RCP, les recherches coopératives sur programme, qui financent le regroupement d’équipes distinctes autour d’un projet scientifique défini. « Je voulais tout de même intervenir, se souvient-il, peut-être pas d’une façon trop énergique, ni sans paralyser qui que ce soit, parce qu’il ne me paraissait pas très bon qu’un certain nombre de gens fassent des recherches analogues sans établir de relations ». Une discipline pilote est choisie en juillet 1962 : la physico-chimie des carbones. Devant le succès rencontré, les RCP sont ensuite généralisées en octobre 1963. A cette date, Jean Coulomb a déjà quitté le CNRS pour prendre la présidence du nouveau Centre national d’études spatiales.


Denis Guthleben
Attaché scientifique
Comité pour l’histoire du CNRS