CNRS Délégation Centre-Est
17 rue Notre-Dame des Pauvres
B.P. 10075
54519 Vandoeuvre-lès-Nancy

Téléphone : (33) 03 83 85 60 00
Télécopie : (33) 03 83 17 46 21


Centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville



Retour sur ... Des étoiles à la terre, le CRPG au centre pénitentiaire  

Le service communication CNRS délégation Centre-Est a initié une nouvelle démarche de culture scientifique et technique. En collaboration avec Cyrille Abscheidt, assistant culturel de l’association DÉDALE et le service pénitentiaire d’insertion et probation de Nancy | SPIP, les sciences se sont déplacées au centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville lundi 18 mars 2013 de 9h30 à 11h30.

Peter Graham Burnard, directeur de recherche CNRS et Michel Champenois, ingénieur d’études CNRS et chargé de communication ; tous deux rattachés au Centre de recherches pétrographiques et géochimiques | CRPG, unité mixte de recherche [CNRS/Université de Lorraine] ; ont emmené les résidents dans un voyage étoilé rempli de météorites, astéroïdes, vent solaire, comètes ( la comète ISON est attendue en novembre 2013...).

Peter Graham Burnard a, tout d’abord, présenté son laboratoire de recherche situé à Vandoeuvre-les-Nancy et les thématiques de recherche qui sont étudiées et a précisé en quoi consistait son travail. Il a montré aussi les différents équipements scientifiques (laser à haute performance, sonde ionique, microscope électronique à balayage ...) que s’est doté le CRPG au fil des années et l’évolution de leurs spécialités. En effet depuis sa création, le CRPG a toujours été à la pointe des développements analytiques autour d’instruments de mesures de dernière génération.

L'auditoire du centre pénitenciaire de Nancy-Maxéville L'auditoire du centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville, très attentionné par les commentaires de Pete Burnard et Michel Champenois

Le film projeté intitulé Collisions cosmiques a permis une riche et intéressante interactivité entre l’auditoire et les deux intervenants. Ces derniers ont été agréablement surpris de la qualité des connaissances des résidents. Cette rencontre fut l’occasion de parler de la lune et sa création, du système solaire, de relater les différentes missions de la NASA comme Apollo, Genesis et Stardust pour lesquelles les équipes du CRPG, désignées comme expertes, ont pu obtenir des échantillons et les analyser. Peter Graham a également abordé les différents événements récents qui se sont déroulés. En effet le 15 février 2013, une météorite explosait au dessus de Chebarkul en Russie. Quelques heures plus tard, l’astéroïde 2012 DA14 passait près – très près – de la Terre ; deux événements quasi-simultanés mais absolument pas liés !

Passage d'une boîte contenant un aérogel, qui est un solide à très faible densité ideale pour ralentir les poussières de comète Passage d'une boîte contenant un aérogel, qui est un solide à très faible densité ideale pour ralentir les poussières de comète

 

L'auditoire du centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville

 

> Les 2 intervenants : Peter Graham Burnard & Michel Champenois

Peter Graham BURNARD,

 

 Directeur de recherches CNRS au CRPG

Pete Burnard, directeur de recherche CNRS au CRPG à Vandoeuvre-les-Nancy

 

 

Aéroge : Gel de silice tenu par Pete Burnard, directeur de recherche CNRS au CRPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pete,

est un géologue originaire de Manchester (Angleterre) qui a débuté sa carrière de chercheur dans de prestigieux laboratoires américains avant d’intégrer le CRPG en 2003. Il est un spécialiste de l’analyse des gaz rares : ces gaz comme l’hélum, le néon, l’argon, le xénon ... qui sont compris dans l’air que nous respirons mais aussi dans les laves expulsées par les volcans. Ces gaz rares permettent de comprendre l’évolution des magmas (transformation d’un mélange de liquide-gaz-cristaux en une roche amenée à la surface de la Terre) et sont considérés comme des marqueurs précieux pour la compréhension du fonctionnement du manteau de la Terre. Maître de certaines techniques analytiques de pointe appropriées, Pete a été associé à l’étude des échantillons extra-terrestres ramenés par les dernières missions de la NASA.

 

 STARDUST, mission spatiale de la NASA. But : échantillonner la poussière de la queue d’une comète

 

 

 

 2 morceaux de comète analysés au CRPG en 2009, Gaz relâchés à haute température (> 1075 °C)

 2 morceaux de comète analysés au CRPG en 2009, Gaz relâchés à haute température (> 1075 °C)

 

 

 

Equipement scientifique au CRPG

 

Michel CHAMPENOIS,

Ingénieur d’études CNRS au CRPG

 

Michel Chamepnois, Ingénieur d'études CNRS au CRPG

 

 

 

de gauche à droite : Pete Burnard et Michel Champenois, CRPG, unité mixte de recherche CNRS/Université de Lorraine

Michel,

a une formation initiale de géologue et a intégré le CRPG en 1989. Rapidement, il s’est investi dans le rayonnement du laboratoire tant au niveau des tutelles CNRS et Université de Lorraine que vers le grand public et les scolaires. Depuis une quinzaine d’années il est le chargé de communication du CRPG et depuis 2 ans. Il assure cette mission également pour la fédération de tous les laboratoires de Sciences de la Terre sur Nancy et Metz (OTELO : Observatoire Terre et Environnement en LOrraine). Michel s’occupe aussi des sondes ioniques du CRPG. 

 

 

 

 

 GENESIS, mission spatiale de la NASA. Objectif : capturer des particules de vent solaire afin de mieux comprendre la formation du système solaire

 

 

 

 

composition initiale du système solaire

 

 

 

 > Une note d’histoire ...
Historique du Centre de recherches pétrographiques et géochimiques | CRPG

Le CRPG est historiquement un laboratoire de recherche qui a été créé en 1953 par Marcel Roubault. Ses premiers domaines d’investigations scientifiques étaient le fonctionnement global de la Terre et la recherche des ressources à fort potentiel économique ainsi que l’étude de leur mode de formation et de concentration. Depuis les années 90, le CRPG s’est ouvert au cosmos et a intégré à ses domaines de recherche la formation du système solaire et donc l’étude de la prime jeunesse de notre planète (les premiers 500 millions d’années de la Terre dont n’existe quasiment aucun témoin rocheux). C’est pour cela que le laboratoire s’est tourné vers l’étude des échantillons extra-terrestres. Grâce à son expertise scientifique et à son parc instrumental des plus performants, le CRPG a été considéré comme expert par la NASA pour participer aux études sur les échantillons ramenés de l’espace depuis les missions Apollo pour les échantillons lunaires, puis les échantillons de vent solaire de la mission Genesis, ensuite les grains de comète de la mission Stardust et viendront dans quelques temps les analyses des grains de sol d’un astéroïde ramenés par la mission Hayabusa. Ce laboratoire est donc très investi dans la compréhension de la formation des planètes : la Terre et les autres ... 

 

Le CRPG a été sollicité pour l’analyse des échantillons de vent solaire. Après 3 ans d’expériences sur de « faux échantillons » envoyés par la NASA, l’équipe de Bernard Marty (enseignant-chercheur) dont Peter Burnard fait parti, s’est fait la main et a pu mettre en oeuvre, en 2004, la véritable mesure sur l’échantillon ramené après 3 années passées dans le milieu spatial à regarder le soleil.

En 2006, la dernière mission spatiale revenait sur Terre avec échantillons de la NASA qui avait traversé la queue d’une comète pour y récupérer les grains de poussières qui la composent. Reconnue, l’équipe de B. Marty a été de nouveau déclarée comme experte pour les analyses de ces grains cométaires. Dernièrement une post-doctorante de l’équipe de Bernard Marty a reçu deux grains du régolithe de l’astéroïde Itokawa ramené par la mission japonaise Hayabusa. Ces grains étant très, très, très minuscules (10 microns soit 100 fois plus petit qu’un millimètre) l’analyse ne sera menée que lorsqu’un protocole sera exactement défini et que le résultat pourra être assuré à 100%.

DB

sources et copyright : Peter Burnard, Michel Champenois | CRPG et service communication CNRS délégation Centre-Est