CNRS Délégation Centre-Est
17 rue Notre-Dame des Pauvres
B.P. 10075
54519 Vandoeuvre-lès-Nancy

Téléphone : (33) 03 83 85 60 00
Télécopie : (33) 03 83 17 46 21


Médaille de Cristal du CNRS



Valérie Warth, lauréate de la médaille de Cristal du CNRS 2014 en délégation Centre-Est 

Portrait de ... Valérie Warth,
Chef de projet, expert en développement d’applications informatiques

Valérie Warth et la chimie de la combustion des carburants ne font qu’un ! 

►Lire la fiche talent Médaille de Cristal CNRS 2014 de Valérie Warth - pdf [2 240 ko]

►Découvrir le marque-page dédié à Valérie Warth - pdf [ 343 ko]

 

 

 Valérie Warth, ingénieure de recherche CNRS in situ près d'un tube à ondes de choc - équipe de recherche KinCom - LRGP, Nancy

 

Cérémonie de la remise de la médaille de Cristal du CNRS

-

jeudi 27 novembre 2014

à 16h00

-

au LRGP-ENSIC – amphithéâtre Donzelot
Bâtiment sellier 2 (rez-de-chaussée)

1 rue Grandville

54001 Nancy cedex

La médaille de cristal du CNRS distingue des ingénieurs, des techniciens et des administratifs. Elle récompense celles et ceux qui, par leur maîtrise technique et leur sens de l’innovation, contribuent, aux côtés des chercheurs, à l’avancée des savoirs et à l’excellence de la recherche française

Valérie Warth,
Ingénieure de recherche,

 

Equipe Kincom,
LRGP - Laboratoire réactions et génie des procédés 

 

 Ce talent a été remis par :

Philippe Piéri, délégué régional du CNRS délégation Centre-Est
et Marie-Yvonne Perrin, directrice adjointe scientifique de l’institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes - INSIS CNRS, en présence de Laurent Falk, directeur du LRGP, 
Pierre Mutzenhardt (ou un représentant), président de l’Université de Lorraine ; et
Frédérique Battin-Leclerc, responsable de l’équipe de recherche KinCom du LRGP.

 

 

 

 

 

Médaille de Cristal du CNRS, nouvelle présentation (2014)

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Valérie Warth dédie sa carrière à la chimie de la combustion des carburants
Une recherche récompensée

Une distinction rare ; elle est la seule récompensée au titre de l’Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes - INSIS CNRS parmi les 16 Cristals (2014) qui ont été désignés à l’échelle nationale du CNRS.
Ingénieur de recherche au sein de l’équipe KinCom du LRGP (CNRS/UL), Valérie Warth est une informaticienne qui excelle dans l’art de traduire informatiquement des réactions chimiques.
C’est en reconnaissance de cette compétence technique exceptionnelle, de ses qualités humaines remarquables, et de l’apport formidable de son travail au sein de l’équipe de recherche que Valérie Warth a reçu ce talent CNRS.

>> La lauréate, son parcours

Native de Lorraine, Valérie Warth a fait l’intégralité de ses études supérieures à Nancy : DUT informatique, DESS Génie Logiciel et doctorat en Génie des Procédés. Valérie Warth, ingénieure de recherche CNRS in situ près d'un tube à ondes de choc - équipe de recherche KinCom - LRGP, NancyEn 1991, elle entre au CNRS pour un stage de Master en génie logiciel à l’Institut de l’information scientifique et technique – Inist, département « recherche et produits nouveaux » sous la direction de Jacques Ducloy qui a su lui faire confiance et lui a laissé une grande liberté dans son travail.
Valérie Warth réussit ensuite deux concours d’ingénieurs d’études du CNRS, préfère la chimie à l’information scientifique et intègre donc en 1992 le Département de Chimie Physique des Réactions (DCPR). Suite à une fusion de plusieurs laboratoires de recherche en 2010 le DCPR intègre le Laboratoire réactions et génie des procédés – LRGP*.

En 1999, elle soutient une thèse sur le développement du logiciel EXGAS qui permet de générer des modèles cinétiques pour la combustion des carburants et des biocarburants. Cette dernière se consacre depuis à l’évolution du développement et à la diffusion de cet outil informatique de pointe.
Valérie Warth mène également des activités d’intérêt général pour son laboratoire dans le domaine informatique. 

>> Une recherche récompensée 

Dans le cadre de l’amélioration de l’efficacité des moteurs automobiles et de la réduction des émissions polluantes, il est nécessaire de développer des modèles cinétiques* détaillés de la combustion et de l’oxydation des composants des carburants et des biocarburants.

L’écriture de ces modèles peut se faire manuellement ; ceci est d’ailleurs la seule méthode possible pour de nombreux composés. Néanmoins, l’écriture manuelle devient difficile voire impossible lorsque la taille et le nombre des réactifs augmentent : le travail devient alors fastidieux et incertain car le risque d’oublier des réactions importantes n’est pas nul. Avoir recours à une solution d’écriture systématique et automatisée permet de s’affranchir de ce problème. C’est dans ce but que Valérie Warth a développé un logiciel appelé EXGAS qui génère de façon automatique les très nombreuses réactions (plusieurs milliers), les données cinétiques et les données thermodynamiques nécessaires pour décrire la combustion des carburants.

Ce logiciel permet à l’équipe d’être à la pointe au niveau international pour la modélisation des réactions de combustion des molécules de grande taille (jusqu’à 20 atomes de carbone) comme celles présentes dans les essences, gazoles ou biodiesel.
Des modèles générés par EXGAS en lien avec des expériences réalisées au laboratoire ont permis aux chercheurs de l’équipe de publier trente-cinq articles dans des journaux internationaux à comité de lecture (plus d’un millier de citations).

Devenu une véritable référence mondiale, EXGAS est désormais utilisé par de nombreux laboratoires français et étrangers ; les principaux produits concurrents sont développés au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et au Politechnico di Milano.

Les travaux réalisés grâce à ce logiciel ont valu à l’équipe KinCom de nombreuses distinctions, en particulier une Advanced Researcher Grant intitulé « Clean-Ice » de la part de l’ERC* d’une durée de 5 ans (01/12/2008 > 30/11/2013) ainsi que de nombreux contrats industriels, en particulier avec Total, PSA-Peugeot-Citroën, IFP Énergies Nouvelles et Saudi Aramco. Dans le cadre de ce projet européen, Valérie Warth a coordonné une équipe de trois personnes et a conduit les travaux de développement d’une nouvelle version du logiciel en java qui permettra d’ouvrir le logiciel à une chimie plus complexe encore. Des chercheurs de Renault et Shell utilisent également ce logiciel.

2014 fut une année importante car Valérie Warth a finalisé le développement d’une version d’EXGAS dédiée aux alkyl benzènes. Celle-ci permet de générer des modèles pour des composés dont la chimie de la combustion n’avait jamais encore pu être modélisée.

Valérie Warth, unique informaticienne permanente de l’équipe KinCom a donc l’entière responsabilité de la conception et du développement du logiciel EXGAS. Elle travaille en étroite collaboration avec les chimistes cinéticiens de son équipe et excelle pour traduire informatiquement les règles chimiques nombreuses et complexes nécessaires à la construction des mécanismes réactionnels de la combustion.

 

Cette mosellane de souche, 46 ans, est mère de deux enfants : Maud 20 ans et Bastien, 18 ans. Elle pratique la natation, la plongée, la marche jusqu’à aller gravir les glaciers ou traverser des déserts avec des amis.
Elle aime la cuisine et la pâtisserie qu’elle partage très régulièrement pour le plus grand plaisir des papilles de ses collègues ! 
Efficace et exigeante, "ce qui est précieux pour une équipe" ajoute Frédérique Battin-Leclerc sa responsable d’équipe, elle est très compétente et toujours d’une grande disponibilité pour ses collègues.
Elle lit également beaucoup et il ne faut pas s’étonner si ses machines professionnelles ont pour nom : Prévert, Apollinaire, Verlaine … et aussi Vargas* !
Sa maison possède un jardin oû elle cultive avec amour salades et courgettes... sans produits chimiques !

—> Contacts
Ingénieure de recherche CNRS l Valérie Warth | 03 83 17 51 23 I valerie.warth@univ-lorraine.fr
Presse CNRS I Delphine Barbier I responsable communication CNRS Centre-Est | 03 83 85 60 53 l dr06.com@cnrs.fr

 

Cette nouvelle médaille est venue étoffer la liste des nombreuses disctinctions CNRS déjà reçues au LRGP : 5 distinctions au total dont 2 médailles d’argent CNRS, 1 médaille de bronze CNRS, 2 médailles de Cristal du CNRS (avec celle de 2014) 
⇒ MÉDAILLE ARGENT CNRS - 2010 -> Frédérique Battin-Leclerc - équipe KinCom | Institut des sciences de l’ingénirie et des systèmes – INSIS | Laboratoire réactions et génie des procédés - LRGP [UPR 3349 - CNRS] | Nancy
- 2002 -> Annie Marc | Département des sciences pour l’ingénieur – SPI | Laboratoire des Sciences du Génie Chimique - LSGC [UPR6811 CNRS] | Nancy
⇒ MÉDAILLE DE BRONZE CNRS - 2006 -> Pierre-Alexandre Glaude – équipe KinCom | Département des sciences et technologies des l’information et de l’ingénierie - ST2i | Laboratoire Département de Chimie Physique des Réactions - DCPR [UMR7630 CNRS/INPL] | Vandoeuvre-lès-Nancy
⇒ MÉDAILLE DE CRISTAL CNRS - 2008 -> Philippe Marchal | Institut national des sciences et technologies de l’information et de l’ingénierie – INSIS | Laboratoire des sciences du génie chimique - LSGC [ UPR6811 CNRS] | Nancy

 

Nbp
*Le LRGP est la fusion du Laboratoire des sciences du génie chimique, LSGC (UPR 6811) + Département chimie physique des réactions, DCPR (UMR7630) + Dynamique des processus réactionnels élémentaires en phase liquide (GDR 1017)
*Cinétique : Etude du mécanisme et de la vitesse des réactions chimiques
*ERC : European Council Research
* Frédérique Vargas, écrivaine de romans policiers, a été chercheure au CNRS en archéologie médiévale

© Studio 54 – Olivier Depaix
Sources : Valérie Warth, Frédérique Battin-Leclerc, Laurent Falk et l’équipe KinCom
MAJ : 07/05/15 - AN