CNRS Délégation Centre-Est
17 rue Notre-Dame des Pauvres
B.P. 10075
54519 Vandoeuvre-lès-Nancy

Téléphone : (33) 03 83 85 60 00
Télécopie : (33) 03 83 17 46 21


Médaille de Bronze du CNRS



Retour en images sur... La cérémonie de la médaille de bronze d’Astrid Pinzano-Watrin 

 Pour l’année 2015, au niveau national, le CNRS décerne la médaille de bronze à 40 chercheurs et/ou enseignants-chercheurs, dont 24 femmes, pour leur premier travail.

 

 

© Laurent Phialy

 © Laurent Phialy

Cette année, Astrid Pinzano-Watrin, a reçu cette distinction jeudi 3 décembre 2015 dans le hall du bâtiment Biopôle de l’Université de Lorraine, Vandoeuvre-lès-Nancy (54).

 

=> Visualisez le diaporama


La distinction a été remise par Florence Noble, directrice adjointe scientifique de l’institut des sciences biologiques - CNRS (INSB) en présence de Philippe Piéri, délégué régional CNRS Centre-Est, Frédéric Villiéras, vice-président du conseil scientifique de l’Université Lorraine et Jean-Yves Jouzeau, directeur du laboratoire de recherche Ingénierie Moléculaire et Physiopathologie Articulaire, IMoPA (CNRS/Université de Lorraine).

 

 

=> Extrait du discours d’Astrid Pinzano-Watrin

"C’est un honneur aujourd’hui pour moi de recevoir cette médaille. Ce sera un discours de remerciements envers toutes les personnes qui m’ont permis d’être ici aujourd’hui. Des travaux de recherche ne sont pas le fruit d’une seule personne mais avant tout d’un travail d’équipe. La pluridisciplinarité de mes travaux de recherche m’a conduit à collaborer avec d’autres laboratoires en France. Je tiens à remercier également mes collègues dans le cadre de collaborations nationales.
Mais cette médaille, je souhaite avant tout la dédier à mes parents, à mon mari et à ma fille, à ma soeur et à sa fille pour leur soutien et leur amour."


⇒ Une récompense bien méritée

La médaille de bronze récompense le premier travail d’un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

L’arthrose est la maladie articulaire la plus répandue dans les pays développés. Astrid Pinzano-Watrin s’est passionnée pour cette pathologie dégénérative.
Après un bac scientifique, elle poursuit ses études à la faculté des Sciences de l’Université de Lorraine où elle obtient en 1997 une maitrise en Biologie Cellulaire et Physiologie Animale. Puis, titulaire d’un DEA de biologie ostéo-articulaire, bio-mécanique et bio-matériaux en 1998, elle réalise son doctorat sous la direction de Pierre Gillet dans le laboratoire Ingénierie Moléculaire et Physiopathologie Articulaire (IMoPa). En 2002, elle complète sa formation par un post-doctorat au sein de l’Institut de Biomécanique à Berne (Suisse), dans un laboratoire de renommée internationale dans le domaine de l’arthrose, de la biomécanique et de la réparation du cartilage.
En 2003, Astrid Pinzano-Watrin intègre le CNRS comme chargée de recherche et revient au sein du laboratoire IMoPA pour y poursuivre ses recherches sur la problématique de l’arthrose.
Ses travaux de recherche consistent à créer un cartilage de remplacement qui sera destiné à la prise en charge chirurgicale des lésions arthrosiques.
Astrid évalue également la qualité de ce nouveau cartilage avant implantation par des techniques innovantes et suit le devenir de ce cartilage de réparation par IRM (imagerie par résonance magnétique). 
Boulimique du travail, Astrid Pinzano-Watrin a même pris l’habitude de travailler chaque soir devant la télévision ! Toutes nos félicitations !

>>> Fiche portrait
>>> Article VNI - l’e-mag de l’éducation // 27 mars 2014
>>> Article Université de Lorraine
>>> Communiqué de presse du 27/11/2015
>>> Article du CNRS Centre-Est du 27/11/2015 (annocne de la cérémonie)

 

► Contact Chercheur : Astrid Pinzano-Watrin | 03 83 68 54 30 | astrid.pinzano@univ-lorraine.fr 

 

 

sources : © Laurent Phialy | © CNRS Centre-Est, service communication | © Valérie Gobert, IMoPA 

 CG - 09/12/2015