CNRS Délégation Centre-Est
17 rue Notre-Dame des Pauvres
B.P. 10075
54519 Vandoeuvre-lès-Nancy

Téléphone : (33) 03 83 85 60 00
Télécopie : (33) 03 83 17 46 21


Médaille de Bronze du CNRS



Gérard Coureaud a reçu la médaille de bronze CNRS 2009 

A DIJON, LE VENDREDI 29 OCTOBRE 2010

 

Gérard Coureaud 

Chargé de recherche 1ère classe du CNRS, au sein du centre des sciences du goût et de l’alimentation, a reçu la médaille de bronze du CNRS

 

 

 

La distinction lui a été remise par Philippe Piéri - délégué régional CNRS Centre-Est, en présence de Nathalie Leresche, chargée de mission Neurosciences de l’Institut des sciences biologiques du CNRS, Sophie Béjean, présidente de l’Université de Bourgogne, Jacques Caneill, directeur du Centre INRA Dijon, Luc Pénicaud, directeur du centre des sciences du goût et de l’alimentation, Benoist Schaal, responsable de l’éthologie développementale et psychologie cognitive
 
 
 

De gauche à droite : L.Pénicaud, B.Schaal, N.Leresche, G.Coureaud, S.Béjean, J.Caneill, Ph.Piéri

Luc Pénicaud - Directeur du CSGA

Benoist Schaal - responsable équipe 7

Sophie Béjean - Présidente de l’Université de Bourgogne

Jacques Caneill - Président du Centre INRA de Dijon

Nathalie Leresche - Chargée de mission CNRS

Philippe Piéri - Délégue Régional CNRS Centre-Est

 

visualiser le diaporama

 
 
Depuis toujours passionné par la biologie, Gérard Coureaud mena un cursus universitaire brillant. Diplômé tout d’abord d’une licence de biologie des organismes et des populations, il poursuit par une maîtrise d’écologie et environnement, qu’il obtint à l’université Claude-Bernard de Lyon. Il étudia ensuite, entre 1995 et 1996 à l’Université de Paris XIII, la biologie du comportement. Doctorant, dans cette même spécialité, au laboratoire de comportement animal du Centre INRA de Nouzilly jusqu’en 2001, il part l’année suivante au Mexique comme post-doctorant à l’Université nationale autonome de Mexico. A son retour en 2002, Gérard Coureaud entre au CNRS et rejoint l’équipe de Benoist Schaal au sein du Centre européen des sciences du goût à Dijon.
Concentrant ses travaux de recherche sur les questions sensorielles et chimio sensorielles chez les lapins, c’est au cours de sa thèse de doctorat qu’il découvre la molécule 2-méthyl-2-buténal capable de déclencher le comportement de tétée du lapereau, ce qui lui vaudra une publication remarquée dans Nature en 2003. Actuellement, Gérard Coureaud explore l’impact de la phéromone mammaire sur le comportement social et alimentaire du lapereau, de sa naissance à sa maturité sexuelle.
Télécharger le communiqué de presse
Lire la page dédié à Gérard Coureaud - brochure talents