CNRS Délégation Centre-Est
17 rue Notre-Dame des Pauvres
B.P. 10075
54519 Vandoeuvre-lès-Nancy

Téléphone : (33) 03 83 85 60 00
Télécopie : (33) 03 83 17 46 21


Médaille de Bronze du CNRS



Coriolan-Viorel Tiusan, médaille de bronze du CNRS 



Coriolan-Viorel Tiusan,
chargé de recherche - 1ère classe
au sein de l’unité de recherche
Laboratoire de physique des Matériaux
a reçu la médaille de bronze du CNRS
le 29 juin dernier.


A 11 heures s’est ouverte la cérémonie de remise de la médaille de bronze à Coriolan-Viorel Tiusan, distinction remise par MPPU , en présence de Pierre Mutzenhardt, Vice-président du Conseil Scientifique de l’Université Henri Poincaré, Jean-Paul Caressa, Délégué régional par intérim de la délégation Centre-Est du CNRS et Michel Vergnat, directeur du laboratoire LPM.
L’évènement s’est déroulé dans la salle de l’UFR STMP de la Faculté des sciences et techniques de l’Université Henri Poincaré.




La médaille de bronze du CNRS récompense le premier travail d’un chercheur qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.


   

Le parcours du récipiendaire
Coriolan-Viorel Tiusan commence ses études à Cluj-Napoca, petite région de Transylvanie en Roumanie où il obtient en 1995, son diplôme d’ingénieur physicien sortant major de sa promotion. Grâce à une bourse de la Société européenne de physique, il réalise un DEA de Physique de la Matière Condensée à l’université Louis Pasteur de Strasbourg.

C’est ensuite entre Strasbourg et les laboratoires de recherche de Siemens Erlangen en Allemagne qu’il prépare un Doctorat Européen en Physique jusqu’en 2000. Son travail de thèse marie physique fondamentale et appliquée en travaillant sur des capteurs basés sur la spintronique avec des applications dans l’industrie de l’automobile. « A l’inverse de l’électronique classique, basée sur la charge de l’électron, la spintronique est basée sur une autre de ses caractéristiques : son spin » commente-t-il.
Dans le cadre d’un contrat européen, Coriolan-Viorel Tiusan poursuit ses recherches et ses expériences européennes en collaborant avec le laboratoire Clarendon à Oxford. L’objectif est de mettre au point une nouvelle génération de mémoires vives pour les ordinateurs en élaborant un nouveau transistor qui utilise deux éléments de la physique quantique : le spin et l’effet tunnel.

Depuis 2001, date à laquelle il intègre le CNRS en tant que chargé de recherche, la spintronique ne le quitte plus. Au sein du Laboratoire de Physique des Matériaux, unité mixte de recherche Nancy-Université, CNRS, les projets développés visent à utiliser cette technologie dans des systèmes très petits, de tailles micro et nanométrique. Des faits marquants émergent des recherches de Coriolan-Viorel Tiusan, notamment la première mise en évidence expérimentale des interactions magnétiques par effet tunnel quantique. Actuellement, le cœur de ses travaux est orienté vers l’influence de la symétrie de la matière sur les propriétés des dispositifs spintroniques.

Par sa compétence associée à sa passion pour la recherche, Coriolan-Viorel Tiusan est un atout pour le laboratoire. Il participe activement au rayonnement de la recherche et du CNRS.

Contact chercheur :
Coriolan-Viorel Tiusan, chargé de recherche 1ère classe CNRS
Laboratoire de Physique des Matériaux - LPM [UMR 7556 CNRS/UHP/INPL]
03 83 68 48 18 -
coriolan.tiusan@lpm.u-nancy.fr

www.lpm.u-nancy.fr