Accueil du site > La chimie au CNRS : un savoir-faire maison > Le salon




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Objets en mousse de polyuréthane : une irrémédiable dégradation ?

Les mousses de polyuréthane sont largement présentes dans les musées soit dans la conception et la réalisation d’objets du patrimoine (sculptures, objets de design, textiles, jouets), soit pour leur conservation et leur présentation (calfeutrage, rembourrage, calage, emballage et stockage). Or, ces matériaux sont instables et peuvent se dégrader en quelques décennies. Un grand nombre de ces objets sont donc en mauvais état et posent des problèmes de conservation spécifiques. Ces dégradations se traduisent par une décoloration et une fragilisation des mousses qui deviennent soit collantes, soit pulvérulentes. Les mécanismes de dégradation thermique et photomécanique de ces mousses ne sont pas encore pleinement connus même s’il semble établi qu’ils reposent sur des réactions d’oxydation et/ou d’hydrolyse.

La recherche menée par des chimistes parisiens dans le cadre du projet européen POPART, se concentre sur l’évaluation de la dégradation des objets en mousses de polyuréthane. Elle vise, dans un premier temps, à identifier grâce à l’utilisation de nombreuses techniques analytiques, des marqueurs chimiques qui permettraient d’évaluer l’impact de facteurs environnementaux tels que la température, l’humidité, la lumière et l’oxygène sur les processus de détérioration des mousses. Une meilleure compréhension de ces processus permettra, dans un second temps, de tester et de proposer des méthodes de protection adéquates.

Centre de recherche sur la conservation des collections, CNRS-MNHN-Ministère Culture et communication