Accueil du site > La chimie au CNRS : un savoir-faire maison > Le salon




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Quand les poudres fluorescentes mènent l’enquête

Les enquêteurs de la police disposent de divers types de poudres qu’ils pulvérisent sur les scènes de crime en vue de révéler des empreintes digitales, car ces poudres se collent aux résidus huileux laissés par les doigts. Les poudres fluorescentes font partie de la panoplie. L’éclairage avec une lampe UV révèle des empreintes avec une très grande sensibilité.

Un cas particulièrement délicat est la détection d’empreintes digitales sur du papier surtout si elles sont anciennes. L’astuce consiste à laver le papier dans une solution d’un colorant fluorescent, puis à le sécher dans une étuve. L’observation sous une lampe UV révèle les empreintes grâce à l’émission de fluorescence. Pour ne pas être gêné par la fluorescence bleue résultant de la présence éventuelle d’un azurant optique, on interpose un filtre orange entre le papier et l’objectif photographique.

Laboratoire de photophysique et photochimie supramoléculaires et macromoléculaires, CNRS-ENS Cachan