cliquez ici pour plus d'informations concernant cette image

Surface d'un échantillon de pigment égyptien à base de cuivre, obtenu par cuisson (entre 870 et 1100°C) sous atmosphère oxydante.

© CNRS Photothèque

 


SOMMAIRE

CRÉDITS

   


Certaines réactions chimiques peuvent être qualifiées de réactions d’oxydoréduction. Ce type de transformation est caractérisé par un transfert d’électrons entre deux réactifs de départ : un oxydant et un réducteur. Un oxydant est une espèce capable de capter des électrons. Un réducteur est à l’inverse capable de céder des électrons. Ces derniers ne pouvant exister libres en solution aqueuse, tout électron perdu par un réducteur est automatiquement capté par un oxydant.

Les oxydants et les réducteurs peuvent être des atomes, des ions ou des molécules. Un métal comme le zinc Zn, un ion tel que le manganèse Mn en solution aqueuse, ou une molécule comme le méthane CH4, sont des réducteurs. Les ions cuivre Cu ou le dioxygène gazeux O2 sont par contre de très bons oxydants.
 
Par exemple, en plongeant une lame de zinc (métal Zn) dans une solution de sulfate de cuivre CuSO4 (composée d’ions Cu), la couleur bleue caractéristique des ions cuivre Cu disparaît, un dépôt rouge de cuivre métallique Cu et des ions zinc Zn se forment alors.
Les ions cuivre Cu ont réagi selon la demi-équation électronique suivante : Cu + 2 e¯ = Cu. En captant deux électrons, les ions Cu jouent le rôle d’oxydant, ils subissent donc une réduction (gain d’électrons).
Le zinc métallique Zn a lui été transformé en ions Zn selon la demi-équation électronique suivante : Zn = Zn + 2 e¯. En cédant deux électrons, Zn joue le rôle de réducteur et subit une oxydation (perte d’électrons).

L’équation générale de cette réaction d’oxydoréduction est la superposition des deux demi-équations électroniques précédentes : Zn + Cu = Zn + Cu.
Cu/Cu, tout comme Zn/Zn, constituent des couples oxydant/réducteur. Chaque oxydant possède en effet son réducteur conjugué, il existe ainsi un nombre important de couples, tous répertoriés dans des tables.