cliquez ici pour plus d'informations concernant cette image
Pour mieux comprendre cette définition
     
Particule fondamentale ponctuelle (son diamètre est considéré comme nul), d'une masse me = 9,109.10-31 kg, portant une charge -e (e étant la charge élémentaire, c'est-à-dire qu'il n'en existe pas de plus petite) = -1,602.10-19 C.

Probabilité de présence de l'électron dans l'atome d'hydrogène. Calcul réalisé sur une sphère centrée sur le noyau. En physique quantique l’électron n’est pas assimilable à une particule de matière. On ne peut calculer de façon précise sa position mais seulement une probabilité de présence dans une région de l’espace.

© CNRS Photothèque / CNET / Lactamme

cliquez ici pour plus d'informations concernant cette image

Le système {noyau-électron} tire sa cohésion de l'interaction électromagnétique qui lie ces deux éléments ; portant des charges de signes contraires (positif pour le noyau, négatif pour l'électron), ils sont attirés l'un vers l'autre.

En 1913, le physicien danois Niels Bohr, avance l'idée qu'un atome ne peut pas présenter n'importe quelle configuration électronique. Pour chaque élément, il en existe une, correspondant à l'état stable - dit "fondamental" et dont l'énergie est minimale - les autres états possibles - correspondant à des niveaux d'énergie supérieurs - sont dits "excités". Une transition atomique est le passage de l'atome d'un état à un autre autre (ces transitions sont à l'origine de l'émission du spectre atomique, de l'effet laser et sont utilisées comme phénomènes de référence par l'horloge atomique).

En 1800, le physicien italien Alessandro Volta mit au point la première pile électrique : une superposition de plaques de zinc et de cuivre, séparées par une solution de chlorure de sodium. Cet appareil, par une transformation chimique spontanée, produit une différence de potentiel électrique entre ses bornes. En 1820, le physicien français André Marie Ampère baptisa ce phénomène courant électrique. Un courant électrique est un déplacement ordonné de porteurs de charges au sein d'un conducteur (par exemple des électrons dans un métal ou des ions dans une solution). En hommage à Ampère, l'unité internationale de l'intensité du courant électrique, c'est-à-dire la quantité de porteurs de charges qui traverse une section de conducteur par unité de temps, porte le nom d'Ampère. En hommage à Volta, la tension (ou différence de potentiel), c'est-à-dire la grandeur qu'il introduisit pour mesurer la capacité d'une pile à produire un courant, s'exprime en Volts.

Pour approfondir ce sujet