cliquez ici pour plus d'informations concernant cette image
Pour mieux comprendre cette définition
   
Ensemble des deux actions réciproques qu'exercent l'un sur l'autre deux systèmes chargés électriquement, responsable de la cohésion de la matière à l'échelle atomique, de l'électricité, du magnétisme, de la lumière et des réactions chimiques et biologiques.

Lévitation d'une statuette, du sculpteur Tanguy, contenant des aimants permanents Nd2Fe14B (néodyme-fer-bore) au dessus d'un lit de supraconducteurs YBa2Cu3O7 (yttrium-barium-cuivre-oxygène) texturés, refroidis à la température de l'azote liquide (-196°C). Un aimant placé au voisinage d’un supraconducteur induit des courants à la surface du supraconducteur. Ces courants induisent eux-mêmes un champ magnétique opposé au premier d’où ce phénomène de lévitation (effet Meissner).

© CNRS Photothèque

cliquez ici pour plus d'informations concernant cette image

Les relations entre électricité et magnétisme ont commencé à être observées au début du XIX° siècle par Hans Œrsted (1820) et Michael Faraday (1831), et théorisée par André Marie Ampère en 1827. En 1865, James Maxwell expose dans Treatise on Electricity and Magnetism les quatre équations régissant l'électromagnétisme. Il a de plus élaboré une théorie électromagnétique de la lumière.

Les forces électromagnétiques naissent de la présence d'un système chargé électriquement (appelé détecteur) dans un champ traduisant une perturbation - électromagnétique - de l'espace générée par un autre système chargé (appelé source).

   
Pour approfondir le sujet