cliquez ici pour plus d'informations concernant cette image
Constituant élémentaire de la matière, qui est lui-même un assemblage de particules fondamentales (nucléons et électrons). Voir la page correspondante
Atome
Fonction mathématique, définie sur tout ou partie de l'espace, qui associe à chacun de ses points la valeur d'une grandeur physique en ce point. Voir la page correspondante
Champ
Particule fondamentale ponctuelle (son diamètre est considéré comme nul), d'une masse me = 9,109.10-31kg, portant une charge -e (e étant la charge élémentaire) = -1,602.10-19 C. Voir la page correspondante
Électron
Grandeur physique qui se conserve lors de toute transformation d'un système physique fermé. Voir la page correspondante
Énergie
Instrument utilisant comme référence (l'équivalent du mouvement de balancier d'une pendule traditionnelle) la fréquence du rayonnement émis lors de la transition atomique entre deux niveaux d'énergie particuliers de l'atome de Césium 133. Voir la page correspondante
Horloge Atomique
Ensemble des deux actions réciproques qu'exercent l'un sur l'autre deux systèmes chargés électriquement, responsable de la cohésion de la matière à l'échelle atomique, de l'électricité, du magnétisme, de la lumière et des réactions chimiques et biologiques. Voir la page correspondante
Interaction électro-magnETIQUE
Ensemble des deux actions réciproques qu'exercent l'un sur l'autre deux systèmes matériels. Toujours attractive, c'est la plus faible des quatres interactions fondamentales. Elle est responsable, entre autres, de l'attraction terrestre et des phénomènes astronomiques. Voir la page correspondante
Interaction gravitaTION-NELLE.
Circuit ou élément de circuit permettant le déplacement de charges électriques. Voir la page correspondante
Matériel électrique
Substance qui constitue un corps. Voir la page correspondante
Matière
Évolution, au cours du temps, de la position relative dans l'espace d'un système par rapport à un objet de référence. Voir la page correspondante
Mouvement
Particule fondamentale électriquement neutre (comme son nom l'indique), entrant (avec le proton) dans la composition des noyaux atomiques, de diamètre dn = ? m et de masse mn = 1,6749.10^-27 kg. Voir la page correspondante
Neutron
"Cœur" de l'atome, formé de particules fondamentales (appelées nucléons) de deux types : les protons et les neutrons. Voir la page correspondante
Noyau
Variation d'une grandeur scalaire (associée à un nombre) ou vectorielle (à un vecteur) qui se propage dans l'espace au cours du temps. Voir la page correspondante
Onde
Ce modèle associe à la lumière le rayon lumineux qui matérialise sa direction de propagation. Il ne s'attache pas à comprendre la nature de la lumière, mais uniquement à décrire son "comportement" dans le cadre de certaines limites. Voir la page correspondante
Optique géométrique
Un système est un système oscillant s'il peut évoluer de manière répétitive dans le temps, du fait de ses caractéristiques propres. Voir la page correspondante
Oscillateur
Particule élémentaire, de masse et de charge nulle, le photon est l’aspect corpusculaire de la lumière. La vitesse de la lumière, dans le vide, quel que soit le référentiel d'étude, notée c, est environ égale à 300 000 km.s-1. Voir la page correspondante
Photon

Particule fondamentale rentrant (avec le neutron) dans la composition des noyaux atomiques, de diamètre dp = 0,8.10^-15 m, de masse mp = 1,6725.10^-27 kg et portant une charge +e = 1,602.10^19 C. Les neutrons et les protons ne sont pas des particules élémentaires. On sait aujourd’hui qu’ils sont formés de quarks.

Voir la page correspondante
Proton
Constituant élémentaire des particules susceptibles d'entrer en interaction forte (les hadrons). Voir la page correspondante
Quark
Transformation du noyau d'un atome (donc de la nature l'élément), au cours de laquelle ce dernier émet divers corpuscules et rayonnements. Voir la page correspondante
Radioactivité
Le modèle ondulatoire explique la lumière, ainsi que tous les rayonnements comme la propagation d'un champ électrique et d'un champ magnétique associés. Voir la page correspondante
Rayonnement
"Point de vue" depuis lequel on se place pour étudier un mouvement. Voir la page correspondante
Référentiel
Ensemble des rayonnements absorbés ou libérés lors des transitions atomiques d'un élément, et qui constitue sa signature. Voir la page correspondante
Spectre
Corps ou ensemble de corps formant l'objet d'étude.  
Système
Succession d'instants, régulière et immuable en physique classique. L'écart entre deux de ces instants constitue une durée dont l'unité dans le système international est la seconde. En physique relativiste, le temps est la quatrième dimension de l'espace-temps. Voir la page correspondante
Temps