cliquez ici pour plus d'informations concernant cette image
Pour mieux comprendre cette définition
     
Particule élémentaire, de masse et de charge nulle, le photon est l’aspect corpusculaire de la lumière. La vitesse de la lumière, dans le vide, quel que soit le référentiel d'étude, notée c, est environ égale à 300 000 km.s-1.

Trajectoire des photons s'échappant du soleil. Le soleil émet dans toutes les fréquences de lumière, visible, infrarouge, ultraviolet… ainsi des photons de toutes les énergies sont diffusés de l’intérieur du soleil jusqu’à nous.

© CNRS Photothèque

cliquez ici pour plus d'informations concernant cette image

En 1900, Max Planck émet l'hypothèse que les échanges d'énergie entre un rayonnement lumineux et la matière ne peuvent se faire que par "paquets", appelés quanta, contenant d'autant plus d'énergie que la fréquence du rayonnement est élevée. Le quantum est la quantité finie minimale d'échange d'énergie.

En 1905, Albert Einstein, pour expliquer l'effet photoélectrique, attribua une structure corpusculaire au rayonnement lumineux lui-même. Selon lui, tout rayonnement répartit son énergie sur un ensemble de particules transportant chacun un quantum d'énergie, dont la valeur est proportionnelle à la fréquence qui lui est associée.

L'existence de ces quanta de lumière fut prouvée expérimentalement dans les années vingt. Ils furent baptisés photon en 1924.

La physique quantique - et notamment Louis De Broglie avec sa loi sur la dualité onde-particule, généralisation des travaux de Planck et d'Einstein, en 1926 - réconcilie l'aspect corpusculaire de la lumière qu'incarne le photon et son aspect ondulatoire.

   
Pour approfondir ce sujet