CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil CNRS Images

sur le site de CNRS Images
  Accueil > Production > Les podcasts vidéo > Les dessous de la planète

PODCAST VIDEO

 

DES ETOILES PLEIN LES YEUX

 

© NASA/JPL/Space Science InstituteLe CNRS et le CNES lancent une nouvelle collection de podcast vidéo

À l’occasion de l'Année Mondiale de l'Astronomie (AMA09), le CNRS et le CNES produisent une collection de podcasts vidéo : "Des étoiles plein les yeux", à regarder en baladodiffusion.

Composée d'une vingtaine de films courts, cette collection permet de comprendre tout l’intérêt de la recherche spatiale. Elle dévoile des aspects du Cosmos que nous n’imaginions même pas : Sommes-nous seuls dans l’Univers ? Ira-t-on peupler un jour la Lune ? Quels sont les objectifs de missions comme Mars Express ou Cassini-Huygens ? Un astéroïde risque-t-il d’annihiler toute vie sur notre planète ? A-t-on percé les mystères des trous noirs et de l’énergie noire ?

Vingt-trois astronomes, cosmologistes, astrophysiciens, planétologues, biologiste et géologue de laboratoires principalement rattachés à l’Institut National des Sciences de l'Univers du CNRS donnent de façon claire et accessible un aperçu des connaissances scientifiques actuelles dans le domaine de l’astronomie.

Jusqu’au 13 novembre 2009, chaque semaine, un nouveau podcast vidéo est à découvrir et à télécharger sur le site Internet de l'INSU-CNRS et relayé sur celui de son partenaire média LCI.fr.

Le communiqué du 12 juin 2009Les intervenants scientifiques

S'abonner aux podcasts vidéoiTunes, autre logiciel de podcast ou ajoutez l'adresse http://www.insu.cnrs.fr/co/ama09/podcast/itunes

 

A DECOUVRIR

 

On saura bientôt s’il y a de la vie sur Mars

Après des décennies d’études et de travail, les scientifiques savent à présent où précisément chercher des traces de vie sur la planète Mars. Pas du tout là où on l’imaginait voici quelques années encore. Une découverte qui permet de penser que la découverte de micro-organismes extraterrestres est à portée de main – s’ils existent.

Interview de Jean-Pierre Bibring (Univ. Paris 11), astrophysicien à l'Institut d'astrophysique spatiale (IAS - Université Paris 11 / CNRS), Orsay.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 13 novembre 2009)

 

Pluton par millions

Pourquoi notre Système solaire ne compte-t-il plus que huit planètes au lieu de neuf depuis 2006 ? C’est que Pluton, la plus éloignée d’entre elles, appartient en fait à une famille de petits corps dont on commence juste à découvrir l’importance. Lointains, glacés, il existerait des millions de ces objets transneptuniens, comme on les appelle désormais.

Interview de Antonella Barucci (Obs. de Paris), astrophysicienne au Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique (LESIA - Observatoire de Paris / CNRS / UPMC / Université Paris Diderot), Meudon.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 6 novembre 2009)

 

Voir naître les étoiles

Notre galaxie fourmille de nuages dans lesquels apparaissent de nouvelles étoiles, bien à l’abri dans leur douillet cocon de gaz. L’observatoire IRAM s’est spécialisé dans l’observation de ces émouvantes naissances.

Interview de Pierre Cox (CNRS), astronome et directeur de l’Institut de Radioastronomie Millimétrique (IRAM - CNRS), St Martin d’Hères.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 30 octobre 2009)

 

Corot, quelle aventure !

Le satellite Corot, d’origine française, est célèbre pour être le premier engin spatial spécifiquement conçu pour détecter de nouvelles planètes. Dont certaines pourraient ressembler  à la Terre. Pourtant, à l’origine, il n’était pas prévu qu’il remplisse cette mission à l’origine…

Interview de Annie Baglin (CNRS), responsable scientifique de la mission Corot au Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique (LESIA - Observatoire de Paris / CNRS / UPMC / Université Paris Diderot), Meudon.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 23 octobre 2009)

 

Cette énergie qui dilate l’Univers

L’Univers baigne dans une mystérieuse énergie qui repousse les limites du Cosmos et en accélère l’expansion. Cette découverte, faite en 1998, laisse encore beaucoup de questions ouvertes. En particulier, personne ne sait quelle est la nature de cette énergie noire aux effets pourtant si spectaculaires !

Interview de Pierre Binetruy (Univ. Paris Diderot), cosmologiste et directeur du Laboratoire Astroparticule et Cosmologie (APC - Université Paris Diderot / CNRS / Observatoire de Paris / CEA), Paris.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 16 octobre 2009)

 

Le robot aux yeux chimiques

Le prochain rover à fouler le sol martien possèdera un étonnant instrument d’origine française. Mars Science Laboratory sera doté d’un  système capable de déterminer à distance la composition d’une roche, grâce à un faisceau laser ultra-précis. Une première dans l’espace.

Interview de Violaine Sautter (CNRS), géologue au Laboratoire de Minéralogie et Cosmochimie du Muséum (LMCM - MNHN / CNRS), Paris.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 9 octobre 2009)

 

© Esa-NasaPleins feux sur les trous noirs

Difficile de ne pas être émerveillé par les trous noirs. Leur force d’attraction est si grande qu’ils « avalent » tout ce qui passe dans leur périmètre, y compris la lumière. Avec des conséquences étonnantes : les étoiles qui les entourent doivent dessiner des rosaces dans le ciel, prévoient par exemple les théoriciens.

Interview de Eric Gourgoulhon (CNRS), astrophysicien au Laboratoire de l'univers et de ses théories (LUTH - Observatoire de Paris / CNRS / Université Paris Diderot), Meudon.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 2 octobre 2009)

 

© EsaVénus contre l’effet de serre

Sur Vénus règne un effet de serre colossal qui porte sa température de surface à 470°C. La chaleur infernale qui règne sur la seconde planète du Système solaire serait encore plus élevée si des nuages d’acide sulfurique concentré ne réfléchissaient une partie de l’énergie solaire. Et si on s’inspirait de ce modèle pour combattre l’effet de serre sur Terre ?

Interview de Jean Loup Bertaux (CNRS), planétologue au Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS - Université Versailles St Quentin / CNRS / UPMC), Vélizy-Villacoublay.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 25 septembre 2009)

 

© CnesDe l’art de se poser sur une comète

Pour la première fois, en 2014, un engin se posera sur le noyau d’une comète afin de l’étudier in-situ. Mais pour éviter tout problème, cet appareil européen a été équipé de trois systèmes d’atterrissage différents…

Interview de Denis Moura (CNES), ancien chef de projet de la mission Rosetta.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 18 septembre 2009)

 

© NasaTerres en vue

Existe-t-il d’autres Terres dans l’Univers ? Oui, répondront probablement les astronomes dans les années qui viennent. Tout porte à croire que les moyens d’observation actuels vont détecter des planètes d’une masse et d’une température comparable à celle de la Terre. Restera à savoir si elles sont habitées…

Interview de Magali Deleuil, spécialiste des exoplanètes au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (LAM - Université Aix-Marseille 1 / CNRS).

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 11 septembre 2009)

 

© EsaIl manque 85% de l’Univers

Qu’y a-t-il de commun entre une étoile, l’atmosphère et votre main ? Tous ces éléments sont composés de matière – de matière classique. Car il existe une autre sorte de matière, dite noire, qui constitue 85 % de l’Univers. Et dont les scientifiques ne savent rien. Aujourd’hui, des expériences étonnantes tentent de la détecter.

Interview de Françoise Combes (Obs. de Paris), astrophysicienne au Laboratoire d'étude du rayonnement et de la matière en astrophysique (LERMA - Observatoire de Paris / CNRS / Université de Cergy-Pontoise / UMPC / ENS Paris), Paris

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 4 septembre 2009)

 

© Esa-NasaAlerte aux astéroïdes

Le risque est faible, mais il n’est pas nul : la collision d’un astéroïde de quelques kilomètres de diamètre avec la Terre entraînerait l’extinction de la plupart des espèces vivantes, dont l’homme. A moins que nous ne soyons capables de dévier la course d’un de ces dangereux bolides. Dès aujourd’hui, des astrophysiciens y travaillent.

Interview de Patrick Michel (CNRS), astrophysicien au Laboratoire Cassiopée Astrophysique, Sciences Mécaniques et Analyse des Données (Observatoire de la Côte d'Azur / CNRS / Université de Nice), Nice.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 28 août 2009)

 

© EsaUn ciel infra-rouge

De fines nuées, des voiles diaphanes… Vu par des détecteurs fonctionnant dans infra-rouge, le ciel étoilé semble s’être drapé dans un délicat manteau de vapeur. Magnifique, le spectacle est également passionnant, car certaines  de ces nébuleuses abritent des étoiles en formation.

Interview de Laurent Vigroux (CEA), astronome et directeur de l'Institut d'Astrophysique de Paris (IAP - UPMC / CNRS).

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 21 août 2009)

 

© EsaL’eau ou la vie

Des formes de vie simples sont probablement apparues ailleurs dans l’Univers. On connaît en effet sur Terre des bactéries capables de résister à des températures, des pressions, des radiations colossales. Ainsi la vie paraît-elle capable de s’adapter aux environnements les plus hostiles. Mais un ingrédient demeure indispensable à la survie d’éventuels micro-organismes extra-terrestres : l’eau liquide.

Interview de Marie-Christine Maurel (UPMC), biologiste au Laboratoire Acides Nucléiques et BioPhotonique (ANBioPhy - UMPC / CNRS), Paris.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 14 août 2009)

 

© Esa-NasaLe mystère des ondes gravitationnelles

C’est Albert Einstein qui l’a prédit : certains événements particulièrement énergétiques dans le Cosmos, comme la fusion de trous noirs, doivent produire une bouffée d’ondes dites gravitationnelles. Et comme le big bang en a généré une grande quantité dès ses premiers instants, réussir à observer des ondes gravitationnelles permettrait d’en savoir plus sur la naissance de l’Univers.

Interview de Benoît Mours (CNRS), astrophysicien au Laboratoire d'Annecy le Vieux de physique des particules (LAPP - Université de Chambéry / CNRS).

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 7 août 2009)

 

© EsoLe plus puissant télescope au monde

Les plus grands télescopes disposent d’un miroir de 10 mètres de diamètre. Celui de l’E-ELT les battra d’un facteur quatre ! La décision de construire ce magnifique instrument, le European Extremely Large Telescope, devrait être prise fin 2010. Le Vieux continent disposera alors du plus puissant télescope au monde.

Interview de Jean-Gabriel Cuby (Obs. astronomique Marseille Provence), astronome au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (LAM - Université Aix-Marseille 1 / CNRS).

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 31 juillet 2009)

 

© NasaPourquoi deux types de planètes ?

Le Système solaire comprend deux sortes de planètes : les plus petites se trouvent près du Soleil, les plus volumineuses se situent à grande distance. Mais en 1995, ce tableau si simple et harmonieux a connu un sérieux accroc. Cette année-là a en effet été découverte la première planète gravitant autour d’une autre étoile que le Soleil. Une planète énorme et si proche de son étoile que sa température atteint 1000°C. Et elle n’est pas la seule dans ce cas !

Interview de Thérèse Encrenaz (CNRS), planétologue au Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique (LESIA - Observatoire de Paris / CNRS / UPMC / Université Paris Diderot), Meudon.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 17 juillet 2009)

 

DRUn Univers de filaments

Que se passe-t-il si on décolle de la Terre, sort du Système solaire, quitte notre Galaxie et ses milliards d’étoiles ? Aux grandes échelles, l’Univers présente un visage que les astronomes savent maintenant décrire. Autours de vastes zones complètement vides, les galaxies composent de longs filaments qui se connectent les uns aux autres par des sortes de nœuds… Et ce n’est pas tout : les astronomes sont également capables de détecter dans le passé du Cosmos les « grumeaux » qui ont donné naissance à ces grandes structures voici treize milliards d’années.

Interview de François Bouchet (CNRS), cosmologiste à l'Institut d’astrophysique de Paris (IAP - UPMC / CNRS).

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 10 juillet 2009)

 

© NasaBlack-out sur la ville

Ascenseurs arrêtés entre deux étages, extinction de toutes les lumières, feux de signalisation en panne … Pourquoi la ville de Montréal a-t-elle connu un black-out électrique total de plusieurs heures en 1989? L'explication doit être cherchée à 150 millions de kilomètres de la Terre, du côté du Soleil. Sans crier gare, il arrive à notre étoile de vomir des tonnes de particules nuisibles, capables de provoquer des dégâts importants dans les systèmes électriques au sol.

Interview de Carine Briand (Obs. de Paris), astronome au Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique (LESIA - Observatoire de Paris / CNRS / UPMC / Université Paris Diderot), Meudon.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 3 juillet 2009)

 

© NasaViolences dans le Cosmos

Attention, danger ! Dans le vaste espace ont lieu des catastrophes d'une violence inimaginable comme les fusions de trous noirs ou les explosions d'étoiles géantes. Depuis peu, les astrophysiciens peuvent détecter les particules ultra-énergétiques produites dans ces cataclysmes cosmiques. Et en apprendre davantage sur le côté violent de notre Univers.

Interview de Stavros Katsanevas (Univ. Paris Diderot), directeur adjoint de l'IN2P3-CNRS et responsable pour l'astroparticule. Il travaille aussi au Laboratoire Astroparticule et Cosmologie (APC - Université Paris Diderot / CNRS / Observatoire de Paris / CEA).

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 26 juin 2009)

 

© ESASous les brumes de Titan

Pour la première fois, en 2005, un engin conçu par l’homme s’est posé sur Titan, mystérieuse lune de Saturne. Le paysage qu’a découvert l’atterrisseur européen Huygens est renversant : des dunes, des montagnes, des rivières où du méthane aurait coulé, des galets composés de glace d’eau… Un voyage dans un autre monde.

Interview de Jean-Pierre Lebreton (ESA), directeur de la mission Cassini-Huygens.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 19 juin 2009)

 

© ESA / ArianespaceLa recherche spatiale, pour ou contre ?

Naissance d’étoiles, trous noirs avalant la matière, passages de comètes... Le Cosmos est le siège de phénomènes impossibles à  reproduire en laboratoire. Pourquoi les étudier ? Pour améliorer nos connaissances, bien sûr, mais aussi  pour comprendre les phénomènes physiques s'y déroulant, conduisant à  des applications sur Terre.

Interview de André Brahic (Univ. Paris Diderot), astrophysicien au Laboratoire Astrophysique interactions multi-échelles (AIM - Université Paris Diderot / CEA / CNRS), Gif-sur-Yvette.

 Pour visionner et télécharger (en ligne le 12 juin 2009)

 

CEA = Commissariat à l'énergie atomique
CNES = Centre national d'études spatiales
ESA = Agence spatiale européenne
IN2P3 = Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules
INSU = Institut National des Sciences de l'Univers

 

Générique de la collection

Conception éditoriale : Paul de Brem
Conseil scientifique : Philippe Chauvin
Réalisation : Paul de Brem et Olivier Le Bihan
Image : Claude Delhaye, Luc Ronat, Olivier Le Bihan, Milena Donato
Son : Joël Berton, Christophe Gombert, Milena Donato
Montage et habillage : Olivier Le Bihan
Mixage : Thomas Huguet
Documentation : Sophie Barache
Direction de production : Véronique Kleiner assistée de Céline Ferlita et Jacquie Chavanche

En partenariat avec

© CNRS Images, 2009


Mise à jour du 12 juillet 2010

Barre d'outils Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site