CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
CNRS Images
  Accueil > Astronomie > L'énergie solaire

 

L'énergie solaire

 

Déplacez la souris sur les photos pour les afficher avec leur légende correspondante.

                   

 

Le Soleil émet de l’énergie dans toutes les directions de l’espace, de manière sphérique. L’énergie reçue par les planètes va être fonction de leur éloignement par rapport au Soleil. Les planètes plus proches seront plus chaudes que les planètes plus éloignées. On appelle flux solaire la quantité d’énergie reçue par unité de temps et de surface. Le flux solaire varie également sur les différentes régions de la planète en raison de leur sphéricité et selon l’inclinaison de la planète par rapport au plan de l’écliptique (ou plan de révolution autour du soleil). C’est la partie la plus exposée qui chauffe le plus.

 

L'énergie reçue sur la Terre

Sur la Terre, l’inclinaison de l’axe de rotation de 23° par rapport au plan de l’écliptique fait varier le flux solaire au cours du temps. La quantité d’énergie reçue par unité de surface diffère en fonction de la latitude au cours des 365 jours nécessaires à la révolution autour du Soleil. Ce phénomène est à l’origine du cycle des saisons. En hiver, la zone qui reçoit le plus d’énergie se trouve dans l’hémisphère sud aux alentours du tropique du Capricorne. En été c’est l’hémisphère nord et le tropique du Cancer qui reçoivent plus d’énergie, augmentant ainsi la température en surface dans ces régions.
Pour mieux appréhender les variations de température à la surface de la Terre, il faut tenir compte pour chaque région du globe de l’énergie reçue et de l’énergie réfléchie. On calcule alors le « bilan radiatif » sur une durée donnée : c’est la différence entre le rayonnement absorbé et le rayonnement infrarouge ré-émis vers l’espace.

Cette différence de flux solaire est à l’origine de zones climatiques et des mouvements de l’atmosphère et des océans. Les gaz et liquides réchauffés des régions chaudes induisent un mouvement et un déplacement de la chaleur par convection vers les régions froides.

 

La Terre est à la bonne distance du Soleil

La température à la surface de la Terre est en moyenne de 15°C. Cette température est en grande partie liée à l’énergie reçue du Soleil (également liée à d’autres facteurs comme la proportion de gaz à effet de serre composant l’atmosphère), ainsi, on peut dire que la Terre est à la « bonne » distante du Soleil. L’eau est présente sur la Terre sous ses trois états (liquide, gazeux et solide). Cette présence d’eau singularise fondamentalement la planète Terre qui se distingue des autres planètes du système solaire par la présence de vie.





Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site