CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
CNRS Images
  Accueil > Géologie et biologie > Notion de crise biologique

 

Notion de crise biologique

 

Déplacez la souris sur les photos pour les afficher avec leur légende correspondante.

                    

 

L’histoire de la diversification du vivant est entrecoupée de périodes brèves (de l’ordre du million d’années) où de nombreuses espèces et groupe d’espèces, des pans entiers de la classification, disparaissent de façon massive.
Depuis 500 millions d’années, la Terre a été marquée par cinq grandes crises biologiques. Sur le terrain, on les remarque lorsque les familles de fossiles contenues entre deux strates géologiques adjacentes diffèrent fortement. Ces événements représentent des discontinuités majeures, très reconnaissables. Ils servent de repères chronologiques pour découper les temps géologiques en ères et en périodes.

Toutes ces crises s’expliquent par des modifications rapides de l’environnement à l’échelle planétaire, remettant en cause les stratégies adaptatives développées par les espèces. Ces modifications environnementales sont étroitement liées à la dynamique de la planète. Elles peuvent survenir suite à une inversion du champ magnétique, un changement du taux de dioxygène, un volcanisme intense, une chute de météorites ou même encore plusieurs événements géologiques simultanés.
Ainsi, l’évolution du monde vivant, s’il résulte de la combinaison des innovations génétiques, est tributaire de la sélection naturelle imposée par des facteurs non biologiques.

Après ces crises, les espèces survivantes renouvellent rapidement la biosphère en se diversifiant et en colonisant les milieux et niches écologiques auparavant dominés par les espèces disparues. Les crises biologiques interviennent comme des ruptures imprévisibles dans les processus évolutifs après de longues périodes de relative stabilité des espèces.





Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site