CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique Le CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil CNRS Images
  Accueil > Lexique


Acide aminé : molécule organique composant les protéines et constituée d’une fonction amine (NH2) et d’une fonction acide (COOH) qui sont liées à un carbone porteur d’une chaîne hydrocarbonée variable selon l’acide aminé. Ils en existent 20 (ex. : la méthionine).


Acide nucléique : molécule organique constituée d’un enchaînement de nucléotides. L’ADN et l’ARN sont deux types d’acides nucléiques.


ADN : acide désoxyribonucléique, support de l’information génétique. Molécule formée de deux chaînes nucléotidiques enroulées en double hélice.


Agent mutagène : agent physique ou chimique présent dans l’environnement de façon naturelle ou produit par l’activité humaine et entraînant des modifications de la structure de l’ADN. Les radiations UV sont un exemple d’agent provoquant des mutations de l’ADN.


Agent pathogène : agent susceptible de provoquer une maladie. Il s’agit essentiellement de bactéries, de virus, de champignons induisant les mycoses et de vers parasites.


Aire corticale : territoire du cortex cérébral défini par une fonction donnée (ex. : aire visuelle, aire motrice).


Aire de projection corticale : territoire du cortex somatosensoriel dédié au traitement de l’information sensorielle issue de la stimulation d’une surface particulière du corps.


Allèle : séquence nucléotidique particulière d’un gène au sein d’une espèce. Il existe souvent plusieurs allèles d’un même gène.


Amniote : vertébré tétrapode dont l’embryon est protégé par une poche (l’amnios) contenant le liquide amniotique


Antagoniste : qui a une action opposée à une autre (ex. : un muscle fléchisseur et un muscle extenseur mis en jeu dans un mouvement ; deux hormones mises en jeu dans une régulation).


Anticorps : élément sécrété dans l’organisme lors de la réaction immunitaire acquise, par les lymphocytes B après leur différenciation en plasmocytes. Il existe aussi des anticorps fixés à la membrane plasmique des lymphocytes B.


Antigène : tout fragment caractéristique d’un élément étranger à l’organisme et susceptible de déclencher une réaction du système immunitaire. Un antigène peut être porté par l’élément étranger ou bien être présent à la surface des cellules infectées.


ARN messager : acide ribonucléique porteur de l’information génétique transcrite lors de la synthèse protéique et formée d’une seule chaîne de nucléotides.


Artère : vaisseau qui assure le transport du sang du cœur vers les organes.


Asepsie : méthode dont le but est de prévenir toute contamination.


ATP : adénosine triphosphate, molécule organique libérant de l’énergie lors de son hydrolyse. Elle est synthétisée, selon le type de métabolisme de la cellule, lors de la respiration cellulaire, de la fermentation ou de la photosynthèse.


Automatisme cardiaque : contraction rythmique et autonome du cœur par les cellules autoexcitables du muscle cardiaque.


Autotrophie : métabolisme d’un organisme qui élabore sa propre matière organique à partir de matière minérale.


Auxèse : augmentation du volume de la cellule végétale sous l’action de l’auxine.


Auxine : hormone végétale contrôlant la croissance de la plante et l’organogenèse.


Bactérie : micro-organisme unicellulaire procaryote qui possède généralement un chromosome circulaire et un ou plusieurs plasmide(s).


Base azotée : molécule organique fondamentale des acides nucléiques. On distingue l’adénine (A), la thymine (T), l’uracile (U), la cytosine (C) et la guanine (G).


Bulbe rachidien : prolongement de la moelle épinière dans l’encéphale. Lieu de contrôle des fonctions innées telle que la fonction cardiorespiratoire.


Cadre de lecture : sens de lecture de la séquence de l’ADN ou de l'ARN par triplet (ou codon) de nucléotides lors de la synthèse protéique.


Caractère sexuel : on distingue trois types de caractères sexuels qui permettent de différencier les mâles des femelles. Les caractères sexuels primordiaux désignent les gonades, les caractères primaires correspondent aux voies génitales et organes annexes intervenant dans la fonction de reproduction et les caractères secondaires correspondent aux caractéristiques morpho-anatomiques (ex. pilosité, développement des seins chez la femme) et comportementales.


Caryotype : ensemble des chromosomes, classés par paires et par taille, issus d’une cellule en métaphase de mitose et caractéristique d’une espèce d’un organisme.


Cellule : unité structurale et fonctionnelle des êtres vivants, délimitée par une membrane plasmique renfermant un cytoplasme.


Cellule germinale : cellule destinée à devenir les gamètes, les spermatozoïdes chez le mâle et les ovocytes chez la femelle.


Cellule somatique : toute cellule constituant un organisme à l’exception des cellules germinales.


Chlorophylle : pigment vert qui intervient dans la photosynthèse en absorbant l'énergie lumineuse. Il est contenu dans les chloroplastes.


Chloroplaste : organite renfermant la chlorophylle et caractéristique des cellules réalisant la photosynthèse.


Chromatide : filament d’ADN associé à des protéines et constituant les chromosomes. Après la réplication de l'ADN, les chromosomes lors du début de la division cellulaire sont formés de 2 “bras” ou chromatides.


Chromatine : structure décondensée de l’ADN associée à des protéines et présente lors de l’interphase.


Chromosome : structure condensée de l’ADN associée à des protéines et visible lors de la mitose.


Clonage de gènes : isolement et amplification d’un gène afin de l’étudier.


Code génétique : code établissant la correspondance entre un codon (triplet de nucléotides) et un acide aminé. Le code génétique est universel.


Codon stop : groupe de trois nucléotides (triplet) provoquant l’arrêt de la traduction d’un gène en protéine. UAG, UGA, UAA sont les 3 codons stop existant.


Complexe hypothalamo-hypophysaire : ensemble formé de l’hypothalamus et de la partie endocrine de l’hypophyse et intervenant dans la régulation du fonctionnement des gonades.


Conformation spatiale : forme tridimensionnelle que prend une molécule, notamment une protéine, par repliements et liaisons faibles entre ses atomes. La fonction d’une protéine est liée à sa forme tridimensionnelle.


Corps jaune : follicule ovarien qui a évolué après expulsion de l’ovocyte (ovulation). Il caractérise la phase lutéale et sécrète de la progestérone en plus des oestrogènes et persiste en cas de grossesse.


Cortex cérébral : région superficielle de l’encéphale, formée de substance grise et où se situent les corps cellulaires des neurones. Le cortex somatosensoriel regroupe les neurones traitant l’information en provenance de la surface du corps.


Crossing-over : échange de séquence nucléotidique entre les bras de chromosomes homologues.


Cycle sexuel : chez la femme, ensemble des modifications des organes liés à la reproduction et qui ont lieu de façon rythmique de la puberté à la ménopause. Le cycle ovarien est caractérisé par une phase folliculaire, l’ovulation et la phase lutéale. Le cycle de l’utérus ou cycle menstruel est caractérisé par les menstruations (les “règles”) et par une phase de prolifération et une phase sécrétoire.


Cytodiérèse : division du cytoplasme avec répartition des organites lors d’une division cellulaire.


Décarboxylation oxydative : réaction chimique d’oxydation d’une molécule accompagnée d’une libération de dioxyde de carbone.


Diploïde : qualifie une cellule qui possède deux exemplaires, formant des paires homologues, de chaque chromosome.


Ecosystème : sous ensemble de la biosphère défini par un environnement donné (biotope), de tous les êtres vivants (biocénose) qui le peuplent et de leurs interactions.


Electrophorèse : technique de séparation des molécules par migration, à travers un courant électrique, sur un support (ex. gel d’agarose), selon leur charge électrique et leur taille.


Endocrine : qualifie un organe ou cellule sécrétant des hormones dans la circulation sanguine.


Endocytose : transport de molécules à l’intérieur d’une cellule par formation de vésicules englobant la molécule à partir de la membrane plasmique. Première étape de la phagocytose.


Endomètre: muqueuse de l'utérus. L'endomètre subit des modifications structurales et fonctionnelles au cours du cycle menstruel.


Enzyme : protéine catalysant une réaction biologique.


Enzyme de restriction : enzyme qui coupe l’ADN en un site spécifique appelé site de restriction. Issues des bactéries, ces enzymes leurs assurent une défense contre l’infection par des virus bactériophages en découpant l’ADN viral.


Eucaryote : organisme dont les cellules contiennent un cytoplasme compartimenté en organites et possèdent un noyau renfermant l’ADN.


Exocytose : transport de molécules hors de la cellule par fusion d’une vésicule contenant la molécule à la membrane plasmique.


Fécondation : fusion d’un gamète mâle avec un gamète femelle aboutissant à la formation d’une cellule-œuf ou zygote.


Fermentation : processus métabolique qui se déroule en absence de dioxygène et au cours duquel la matière organique est dégradée de façon incomplète afin de produire de l’énergie.


Follicule ovarien : ensemble de cellules, dont un ovocyte, contenu dans l’ovaire et sécréteur d’oestrogènes et de progestérone. Il évolue au cours du cycle ovarien.


Fréquence allélique : fréquence d’un allèle donné par rapport au nombre totale des différents allèles du gène concerné.


Fréquence cardiaque : nombre de battements du cœur par minute.


Fréquence respiratoire : nombre de cycles de mouvements respiratoires (inspiration suivie d’expiration) par minute.


FSH : sigle anglais de “follicle stimulating hormone”, hormone folliculo-stimulante sécrétée par l’hypophyse antérieure et agissant sur les gonades. Chez le mâle, elle stimule la production de spermatozoïdes. Chez la femelle, elle stimule la croissance des follicules ovariens.


Fuseau mitotique : structure cellulaire guidant les chromosomes lors de la division cellulaire.


Fuseau neuromusculaire : fibre musculaire modifiée constituée de récepteurs sensoriels qui assurent la perception de l’étirement du muscle.


Gamète : cellule haploïde qui assure la reproduction chez les organismes à reproduction sexuée. Il s’agit des spermatozoïdes chez le mâle et des ovocytes chez la femelle.


Gène du développement : gène intervenant dans la mise en place de l’organisme. Les gènes homéotiques font partie des gènes du développement et déterminent la position des organes le long de l’axe antéropostérieur du corps. Ils ont été découverts chez la drosophile et leurs séquences sont apparentées chez de nombreuses espèces.


Gène : séquence d’ADN codant pour un polypeptide donné.


Génie génétique : ensemble des techniques de manipulation et de modification du génome d’un organisme.


Génome : ensemble des gènes caractéristiques d’une espèce.


Génotype : ensemble des allèles d’un individu.


Glucagon : hormone hyperglycémiante secrétée par les cellules alpha du pancréas.


Glycémie : concentration plasmatique de glucose exprimée le plus souvent en g.l-1.


Glycogène : molécule énergétique, polymère de glucose.


GnRH : sigle anglais de “gonatropin-releasing hormone”, neurohormone gonadolibérine sécrétée par des neurones de l’hypothalamus et stimulant la sécrétion de FSH et LH par l’hypophyse.


Gonade : glande sexuelle. Il s’agit des testicules chez le mâle et des ovaires chez la femelle.


Haploïde : qualifie une cellule qui possède un seul exemplaire de chaque chromosome.


hCG : sigle anglais de “human chorionic gonadotropin”, hormone sécrétée lors de la grossesse, chez l’espèce humaine, par les cellules du placenta et agissant de façon similaire à la LH.


Hétérotrophie : métabolisme d’un organisme qui élabore sa matière organique à partir de la matière organique prélevée dans son environnement.


Hétérozygote : individu ou cellule dont les chromosomes homologues portent deux allèles différents pour un gène donné.


Homéostasie : maintien des paramètres du milieu intérieur dans des conditions compatibles avec le fonctionnement cellulaire malgré les variations des conditions extérieures.


Homéostat : en physiologie, système de régulation assurant l’ajustement d’un paramètre du milieu intérieur à sa valeur consigne.


Homozygote : individu ou cellule dont les chromosomes homologues portent le même allèle pour un gène donné.


Hormone : substance chimique porteuse d’un message codé en concentration, sécrétée par une glande endocrine et véhiculée par le sang chez les animaux (chez les végétaux, l’hormone est véhiculée par les sèves). Elle agit sur des cellules cibles qui possèdent les récepteurs fixant spécifiquement l’hormone.


Immunodéficience : état d’un organisme dont les réactions du système immunitaire sont amoindries voire inexistantes.


Insuline : hormone protéique hypoglycémiante secrétée par les cellules bêta du pancréas.


Interleukine : messager chimique sécrété par les lymphocytes T4 différenciés après un contact avec un antigène donné.


Interphase : phase de la vie d’une cellule entre deux mitoses et pendant laquelle se déroule la synthèse des protéines et la réplication (phase S).


Leucocyte : cellule du système immunitaire. On distingue essentiellement les cellules phagocytaires (ex. : macrophage) et les lymphocytes T et B.


Levure : champignon unicellulaire qui réalise la fermentation. De nombreuses espèces sont utilisées par l’Homme notamment en agroalimentaire.


LH : sigle anglais de “luteinizing hormone”, hormone lutéinisante sécrétée par l’hypophyse antérieure et agissant sur les gonades. Chez le mâle, elle stimule la production de testostérone. Chez la femelle, elle stimule la production d’oestrogènes et de progestérone.


Locus : emplacement d’un gène sur un chromosome.


Lymphocyte : cellule du système immunitaire intervenant dans les réactions de l’immunité acquise. On distingue les lymphocytes T et B.


Méiose : succession de deux divisions cellulaires précédées d’une seule réplication et conduisant à la formation de cellules haploïdes à partir d’une cellule diploïde.


Mérèse : croissance d’un végétal par division cellulaire.


Méristème : territoire d’un végétal où les cellules se divisent.


Métabolisme : ensemble des réactions cellulaires de biosynthèse (anabolisme) et de dégradation (catabolisme).


Milieu intérieur : ensemble des liquides extracellulaires de l’organisme, principalement le sang et la lymphe.


Mitochondrie : organite présent dans le cytoplasme des cellules eucaryotes et où se déroule la respiration cellulaire permettant la production d’énergie.


Mitose : phase de la vie d’une cellule marquée par la répartition égale, entre deux cellules filles, du matériel génétique après sa réplication lors de l’interphase.


Mutation : modification de la séquence nucléotidique d’un gène.


Nerf : ensemble de fibres nerveuses transmettant l’information entre les organes en périphérie et le système nerveux central.


Neurohormone : substance sécrétée par des cellules nerveuses dans le sang (ex. : GnRH libérée par les neurones de l’hypothalamus).


Neurone : cellule nerveuse constituée d’un corps cellulaire et de deux types de prolongement (dendrite et axone).


Neurotransmetteur : substance chimique permettant la transmission d’un message nerveux au niveau d’une synapse. Le neurotransmetteur est libérée dans la fente synaptique par le neurone présynaptique et va se fixer sur des récepteurs au niveau du neurone postsynaptique. L’acétylcholine et l’acide gamma-amino butyrique (GABA) en sont deux exemples.


Nucléotide : molécule constituant des acides nucléiques et formée d’un sucre (désoxyribose dans le cas de l’ADN et ribose dans le cas de l’ARN) lié à groupement phosphate et à une base azotée.


Œstrogène : hormone sexuelle femelle secrétée par les follicules ovariens.


OGM : sigle d’“organisme génétiquement modifié”, organisme dont on a modifié le génome par génie génétique.


Organisme modèle : organisme utilisé pour mener des recherches scientifiques car considéré comme représentatif des autres espèces et dont l’élevage est facile et rapide en laboratoire. La bactérie Escherichia coli, la levure Saccharomyces cerevisiae, la mouche du vinaigre Drosophila melanogaster, la souris Mus musculus et la plante arabette Arabidopsis thaliana sont des organismes modèles.


Organogenèse : différenciation et mise en place des organes au cours du développement d’un organisme.


Ovulation : libération du gamète femelle mature hors de l’ovaire en milieu de cycle ovarien.


Oxydoréduction : réaction chimique où ont lieu des transferts d’électrons (perte : oxydation ; gain : réduction) entre molécules.


PCR : sigle anglais de “polymérase chain reaction”, technique de réaction de polymérisation en chaîne à l’aide d’enzymes, ADN polymérases, et d’amorces. Le but est d’obtenir un grand nombre de copie d’un fragment d’ADN.


Phagocytose : endocytose et digestion de corps étranger par une cellule phagocytaire. Processus caractéristique de l’immunité innée.


Phénotype : ensemble des caractères apparents (à l’échelle moléculaire, cellulaire et macroscopique) d’un individu, et résultant des interactions entre le génotype et l’environnement.


Photosynthèse : synthèse de matière organique réalisée par les cellules chlorophylliennes en présence de lumière à partir du dioxyde de carbone atmosphérique et d’eau.


Phylogénie : étude des liens de parenté entre les individus pour traduire l’évolution et l’apparition des espèces.


Plan d’organisation : disposition des organes de part et d’autre d’axes (ex. axes de polarité antéro-postérieur, dorso-ventral et gauche-droite du corps)


Plasmide : ADN circulaire présent chez les bactéries. Utilisé comme vecteur en génie génétique.


Polypeptide : chaîne d’acides aminés reliés par des liaisons peptidiques et formant les protéines.


Potentiel de membrane : différence de potentiel électrique entre les deux faces de la membrane plasmique d’une cellule. Le coté interne de la membrane est polarisée négativement par rapport à la face externe.


Procaryote : organisme dont la cellule n’est pas compartimentée en organites, l’ADN est libre dans le cytoplasme.


Progestérone : hormone sexuelle femelle sécrétée par le corps jaune au cours de la phase lutéale du cycle ovarien.


Protéine : molécule constituée d’une ou plusieurs chaîne(s) polypeptidique(s) et dont la conformation spatiale correspond à la forme active.


Puberté : période chez l’espèce humaine à partir de laquelle la reproduction devient physiologiquement possible.


Réaction immunitaire: réponse du système immunitaire assurant la défense de l’organisme face à un élément étranger. Une réaction de l’immunité innée est déclenchée sans reconnaissance spécifique de l’élément étranger et fait intervenir la phagocytose. Une réaction de l’immunité acquise est déclenchée par la reconnaissance spécifique de l’antigène par les lymphocytes et les anticorps.


Réflexe : mouvement involontaire et stéréotypé suite à une stimulation. L’information nerveuse est traitée dans la moelle épinière. Le réflexe myotatique conduit à la contraction d’un muscle à la suite de son étirement et au relâchement du muscle antagoniste. Ce réflexe participe au maintien de la posture de l’organisme.


Réplication : copie de l’ADN d’une cellule au cours de la phase S de l’interphase, avant son entrée en mitose.


Respiration cellulaire : processus métabolique qui se déroule en présence de dioxygène et au cours duquel la dégradation complète de substance organique conduit à la production d’énergie.


Rétrocontrôle : contrôle exercé par un organe sur l’organe qui régule son activité.


Ribosome : complexe cytoplasmique assurant l’assemblage des acides aminés lors de la traduction d’ARN messager en protéine.


Sang porte hypophysaire : sang circulant à travers un système particulier de capillaires entre l’hypothalamus et l’hypophyse antérieur.


Séquence : enchaînement, dans un ordre particulier, de nucléotides au sein d’un acide nucléique (ADN ou ARN) et d’acides aminés au sein d’une protéine.


Séropositivité : présence dans le sérum d’anticorps spécifiques d’un antigène.


Sommation spatiale et temporelle : somme des potentiels d’action qui arrivent à un motoneurone par plusieurs synapses et à plusieurs moments rapprochés.


Southern Blot : technique de transfert et de fixation sur un support (ex. : filtre de nitrocellulose) de fragments d’ADN issus d’une électrophorèse afin de visualiser un fragment particulier après hybridation à l’aide d’une sonde.


Synapse : zone de transmission d’un message nerveux par l’intermédiaire de neurotransmetteur entre deux neurones ou un neurone et une cellule effectrice (ex. : une cellule musculaire).


Système nerveux central : ensemble du cerveau et de la moelle épinière. Lieu de traitement de l’information.


Système nerveux périphérique : ensemble des récepteurs sensoriels, des organes effecteurs et des nerfs. Lieu de transmission de l’information.


Testostérone : hormone sexuelle mâle, sécrétée par les cellules de Leydig des testicules.


Tétrapode : vertébré qui possède quatre membres locomoteurs terminés par des doigts (membre de type chiridien)


Thérapie génique somatique : technique d’introduction d’un gène “médicament” dans une cellule somatique d’un individu visant à traiter une maladie dont l’origine est un gène déficient.


Totipotence : capacité d’une cellule végétale à se dédifférencier. Elle peut ensuite se redifférencier en un autre type cellulaire et conduire à la régénération d’une plante entière.


Traduction : mécanisme permettant la synthèse d’une protéine à partir d’ARN messager.


Transcription : mécanisme permettant la synthèse d’ARN messager à partir d’ADN.


Transgenèse : technique de transfert d’un gène étranger dans le génome d’une cellule hôte qui devient alors transgénique.


Vacuole : organite caractéristique des végétaux qui renferme de l’eau et d’autres molécules dissoutes.


Valeur consigne : valeur de référence d’un système de régulation autour de laquelle un paramètre physiologique oscille.


Valvule : structure membraneuse présente entre les cavités du cœur et à l’entrée des vaisseaux ainsi qu’au niveau des veines et empêchant le sang de refluer.


Vasoconstriction et vasodilatation : propriété des artérioles à diminuer (vasoconstriction ou augmenter (vasodilatation) leur diamètre et permettant la redistribution du sang à travers l’organisme selon les besoins des tissus.


Vecteur : en genie génétique, construction permettant l’insertion d’un fragment d’ADN étranger dans une cellule hôte.


Veine : vaisseau qui assure le transport du sang des organes vers le cœur.


Virus : micro-organisme constitué de matériel génétique (ADN ou ARN) enfermé dans une coque protéique appelée capside qui peut être entouré d’une enveloppe. Incapable de se reproduire seul, le virus doit pénétrer dans une cellule hôte d’un organisme afin d’en détourner le mécanisme de synthèse protéique. Un virus à ARN (ex. : virus HIV), appelé rétrovirus, est équipé d’une enzyme (transcriptase inverse) qui catalyse la synthèse d’ADN viral à partir de l’ARN viral afin que le génome viral s’intègre au génome de la cellule hôte infectée et soit transcrit.


Volume d’air expiré : quantité (en litre) d’air expiré lors d’un mouvement respiratoire.


Volume d’éjection systolique (VES) : quantité (en ml) de sang éjecté dans la circulation lors de la contraction du cœur (systole).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Barre d'outils Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site