CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Écosystèmes

L'institut Carnot LAAS : une longue tradition de partenariat et d'innovation

Labellisé Institut Carnot depuis 2006, le Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes est l’un des grands laboratoires de recherche du CNRS.

illustration

Les compétences développées au LAAS, laboratoire propre du CNRS, couvrent l’ensemble du spectre des sciences et technologies de l’information et de la communication, et de l’ingénierie des systèmes. A la fois défricheur de problématiques émergentes et promoteur de solutions intégrées, l’Institut Carnot LAAS s’attache à relever les grands défis posés par deux catégories de systèmes et services émergents qui constituent les axes transdisciplinaires structurants pour ses travaux de recherche :

  • Les systèmes cyberphysiques et l’intelligence ambiante (axe ADREAM),
  • Les micro et nano technologies pour le vivant et l’environnement (axe ALIVE).

 

Avec plus de 210 chercheurs et enseignants-chercheurs, près de 300 doctorants et post-doctorants et une centaine d’ingénieurs, techniciens et administratifs, l’Institut Carnot LAAS développe ainsi des activités de recherche dans quatre domaines : informatique, robotique, automatique, micro- et nano- systèmes. Ces travaux s’appuient sur des équipements technologiques de pointe regroupés sur plusieurs plateformes avancées, au service de la recherche et de l’innovation :

  • Micro- et nano- fabrication RENATECH (réseau national pour les micro et nano technologies), avec une salle blanche de 1500 m2,
  • Caractérisations électrique, thermique, Hautes fréquences, Comptaibilité éléctromagnétique (600 m2),
  • Analyses biologique et chimique (400 m2),
  • Conception et simulation de micro- et nano- systèmes,
  • Robotique (flotte d’une douzaine de robots pour la manipulation, l’assistance, l’intervention, ...),
  • Bâtiment instrumenté et à énergie optimisée : systèmes cyberphysiques et gestion de l’énergie photovoltaïque.

 

Dès 1990, la politique proactive du LAAS en matière de partenariat industriel s’est concrétisée – à l’initiative de son directeur d’alors, Alain Costes – par la création du club des affiliés du LAAS-CNRS, une structure d’intelligence scientifique et technologique au service des entreprises membres. Le club compte actuellement près de 80 membres industriels dont environ deux tiers de PME/PMI.

 

Fortement ancré dans un écosystème dynamique, notamment en lien étroit avec huit pôles de compétitivité1 et le réseau des instituts Carnot, le LAAS s’adresse à une large panoplie de marchés :

  • Aéronautique et espace,
  • Agriculture,
  • Défense,
  • Energie électrique,
  • Environnement,
  • Micro- et nano- systèmes,
  • Santé et silver économie,
  • Télécommunications,
  • Transports automobiles et ferroviaires,
  • Usine du futur.

 

Ces marchés lui confèrent une implication consistante dans seize des trente-quatre plans présentés en septembre 2013 par le gouvernement français pour définir les priorités de la politique industrielle de la France.


1 Aerospace Valley, Agri Sud Ouest Innovation, Cancer Bio Santé, Eau, Développement des Energies Renouvelables dans le Bâtiment et l’Industrie, Sciences et Systèmes de l’Energie Electrique, Systematic, Cap Digital

 
Contact :

Pascale Thévenod / Laboratoire d'analyse et d'architecture (CNRS) / T. +33 5 61 33 62 37 / carnot@laas.fr / www.laas.fr