CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Écosystèmes

Solaire thermique et solaire thermique concentré : évaluations des forces et des marchés

ANCRE, l’Alliance nationale de coordination de la recherche pour l’énergie, a finalisé fin février sa première étude de marketing stratégique et de bibliométrie sur le solaire thermique et le solaire thermique concentré.

illustration

 L’objectif de cette étude, sollicitée par le groupe programmatique regroupant les experts français membres de l'ANCRE travaillant sur la thématique de l’énergie solaire, est de :

  • Comparer les moteurs et freins à la pénétration de ces technologies sur une sélection de zones géographiques à échelle mondiale,
  • Evaluer les opportunités de marchés pour les principales applications émergentes,
  • Analyser les besoins des industriels et identifier les filières d’innovations prioritaires,
  • Recenser les forces R&D en présence à travers les déposants de brevets et publications.


Ces travaux se sont déroulés sur une année, au cours de laquelle près d’une centaine d’experts a été interrogée. Ils ont été supervisés et réalisés par le CEA (Bureau d’Etude Marketing), en collaboration avec les cabinets Alcimed et Avenium et avec l’accompagnement des experts scientifiques du CNRS et du CEA.

Le solaire thermique comprend des technologies permettant de produire de l’eau chaude sanitaire, de la chaleur, du froid et de la vapeur pour des usages résidentiels et industriels. Le solaire thermique à concentration permet de produire de la chaleur haute température (à partir de 300°C) par absorption du rayonnement solaire concentré par des surfaces réfléchissantes. Selon l’application visée, cette chaleur "haute température" peut être utilisée comme telle ou transformée en électricité par un cycle thermodynamique.
Cette étude recommande des actions de soutien pour la promotion et le développement de la filière ou relatives à l’innovation. Des cibles spécifiques sont privilégiées, comme les réseaux de chaleur et les centrales solaires de nouvelle génération.

Dans un contexte financier contraint, cet investissement de l’Etat (PIA) permet à l’alliance d’étayer ses analyses et doit contribuer pour le futur à la création de valeur et d’emplois en France. Pour ce faire, le Consortium de valorisation thématique (CVT) ANCRE s’est doté d’une organisation souple et légère, permettant une montée en puissance rapide des travaux générant en retour une demande d’études. Il faut noter, pour 2013, une forte implication des membres de l’alliance dans ces travaux coopératifs (plus de 500 hommes jours pour la période de démarrage). Les premiers résultats ont rencontré l’intérêt des d’acteurs du domaine, en particulier industriels, qui peuvent y accéder sous certaines conditions.

Finalisée par le CVT ANCRE, cette étude a été présentée à la dernière réunion du comité de coordination de l'alliance qui rassemble les responsables des 4 organismes fondateurs (CEA, CNRS, IFPEN, CPU) et un représentant des 15 membres associés. Les représentants du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,, du ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’Energie et des agences de programmation (ANR, ADEME) participent à ce comité en tant qu'invités.

 
Contacts :

Pierre ROY / Direction de l’innovation et des relations avec les entreprises du CNRS / T. + 33 1 44 96 83 03 / pierre.roy@cnrs-dir.fr
Françoise FABRE / Directrice du CVT ANCRE / T. +33 1 64 50 12 35 / francoise.fabre@cea.fr