CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Créations d'entreprise

Nouvelle levée de fonds pour WatchFrog

WatchFrog, société de biotechnologies installée sur le campus du Génopole d'Evry, vient d’effectuer un second tour de financement pour un montant de 1,5 millions d’euros auprès du Groupe Chevrillon et de CapDecisif Management.

illustration

La start-up WatchFrog développe une méthode unique pour détecter et quantifier la présence de polluants en utilisant des larves d'amphibiens, qui deviennent fluorescentes en présence de perturbateurs endocriniens dans l’eau. Elle a été créée en 2006 par deux chercheurs CNRS, Barbara Demeneix  (médaillée de l’innovation 2014 du CNRS) et Gregory Lemkine, accompagnés de Charles Berger, . WatchFrog s’appuie sur une technologie protégée1 déposé par le CNRS et le Muséum national d’histoire naturelle et réalise déjà plus de 500.000 euros de chiffre d'affaires. La méthode industrialisée permet ainsi aujourd’hui d’apporter une solution de premier ordre pour mesurer la qualité de l’eau. Grâce à un partenariat commercial avec Veolia, ces tests sont disponibles auprès des municipalités et des industriels.

Mise au point au cours des dix dernières années, la technologie d’analyse WatchFrog permet aux industriels et aux municipalités de contrôler le niveau de perturbateurs endocriniens dans leurs produits ou dans les rejets de leurs usines et d’évaluer la performance du traitement de l’eau. Cette mesure globale de la qualité de l’eau, brevetée et unique au monde, bénéficie d’une reconnaissance normative et internationale (AFNOR, OCDE). WatchFrog aide également les industriels dans leurs choix d’usage de l’eau dans leurs procédés industriels comme les choix de formulation de leurs produits pharmaceutiques ou cosmétiques. Parmi ses clients : des municipalités comme Pau, Melun ou Bruxelles, des entreprises (Veolia, EDF, Sanofi...) et même l'agence de protection de l'environnement américaine.

Cette levée de fonds accompagne la commercialisation en France et en Europe d’un nouveau dispositif mobile de mesure de la qualité de l’eau, la FrogBox™, qui permet une lecture en temps réel de la qualité de l’eau.

WatchFrog contribue ainsi à protéger notre environnement des perturbateurs endocriniens, résidus de médicaments et de micropolluants, en apportant des solutions de pilotage compatibles avec les contraintes d’exploitation industrielles. Le CNRS et sa filiale de valorisation, FIST SA, soutiennent et accompagnent depuis les premières heures cette start-up issue du laboratoire Evolution des régulations endocriniennes (CNRS/Muséum national d’histoire naturelle).

1 Demande de brevet français déposée par le CNRS le 30 mai 2002, intitulée « Embryons transgéniques de xénope et leurs utilisations pour la détection de perturbateurs endocriniens, et procédé correspondants » et demande de brevet international déposée par voie PCT le 27 mai 2003 (FR 0301598) et étendue en Europe (en cours de délivrance), aux Etats-Unis (délivré), au Canada (délivré) et au Japon (délivré).

Contacts :
Gregory Lemkine / Watchfrog / T. +33 1 69 36 11 18 / lemkine@watchfrog.fr
Barbara Demeneix / Laboratoire Evolution des régulations endocriniennes / T. +33 1 40 79 36 07 / demeneix@mnhn.fr