CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

Start-up Connexion 2017 : lancement de la troisième édition des rencontres investisseurs et chercheurs-entrepreneurs

Organisé par le CNRS et le groupe AEF, Start-up Connexion, les rencontres investisseurs et chercheurs-entrepreneurs lance son appel à candidatures pour l’édition 2017. Le concours s’adresse à des chercheurs et enseignants-chercheurs ayant créé leur start-up et leur donne une opportunité unique de rencontrer des investisseurs et de suivre un coaching.

illustration

Frec’n’sys, Hublex, Obuu, PIGM’Azur… Des noms de start-up aussi variés que les domaines de recherche à la base de leur activité. Leur point commun ? Elles font toutes partie du vivier de start-up finalistes des éditions 2015 et 20161 de Start-up Connexion, les rencontres investisseurs et chercheurs-entrepreneurs. Cette initiative du CNRS et du Groupe AEF entame aujourd’hui sa troisième édition pour détecter des projets innovants à haute valeur ajoutée issus de la recherche académique et la valorisation des start-up créées. Elle bénéficie de la participation d’IT-Translation, de l’association française des investisseurs pour la croissance (AFIC), du quotidien Les Echos, de l’association CapinTech, de FIST SA, filiale de valorisation du CNRS, du réseau des Sociétés d’accélération de transfert de technologies (SATT), et d’un partenariat inédit avec le cabinet de propriété industrielle Plasseraud.

Le concours s’adresse aux chercheurs et enseignants-chercheurs ayant récemment créé leur entreprise. Il leur offre une opportunité unique de booster leur start-up en les faisant bénéficier d’un coaching, d’une formation en propriété industrielle, d’un accompagnement personnalisé avec le cabinet Plasseraud, d’un auditoire de professionnels devant lequel ils présenteront leur projet, d’une visibilité dans les actions de communication du CNRS et du Groupe AEF, d’un prix financier « coup de cœur » et de mises en relation avec des investisseurs et des industriels désireux de les accompagner dans le financement et la progression de leur activité. « Start-up Connexion nous aide à détecter des projets innovants sur lesquels on pourrait envisager un investissement à très court terme », confirme Victor Briancon-Marjollet, venture capital analyst chez Elaia Partners et membre du jury 2017 qui compte cette année seize experts.

Ces temps de rencontres se dérouleront le 17 mars 2017 lors des RUE, salon de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, à Paris. Pour Nicolas Volle, CEO de la start-up PIGM’Azur, lauréate 2015, « nourrir son réseau est une des clés de toute création d’entreprise, pour l’activer le moment venu ». La start-up, qui propose des pigments naturels, non allergènes et non toxiques pour les industriels et les artistes, a aujourd’hui terminé son développement et sa montée en échelle. Elle entre en phase de commercialisation de ses produits.

« Start-up Connexion est arrivé comme un rebond à un moment où on était en peine de voir le chiffre d’affaires de la société décoller, se souvient Sylvain Ballandras, CEO de Frec’n’sys. Grâce à ma participation en 2015, j’ai pu réaliser des contacts avec des investisseurs, des dirigeants d’une plateforme de crowdfunding et des industriels. Aujourd’hui je suis toujours en relation avec l’un d’entre eux et cela pourrait déboucher sur une collaboration dans un proche avenir. » Frec’n’sys fabrique des composants pour les télécoms, la défense et le spatial, et des capteurs pour les applications professionnelles et grand public.

Pour Jonathan Lévy, CEO de Hublex, «  participer à Start-up Connexion en 2016 a lancé notre investissement, cela a été l’élément déclencheur de notre levée de fonds ». La start-up, qui développe un outil professionnel de déplacement unipersonnel de type gyropode, prévoit le lancement de sa production d’ici la fin de l’année.

 

Candidater pour booster son activité

L’appel à candidatures pour l’édition 2017 est désormais lancé. Les chercheurs-entrepreneurs intéressés ont jusqu’au 13 janvier 2017 pour déposer leur dossier sur une plateforme dédiée. Après sélection par les membres du jury, les candidats bénéficieront en mars d’un coaching assuré par des professionnels de la valorisation et du financement de l’innovation. Ce temps de formation les mettra en conditions du fameux elevator pitch : un exercice de communication orale qui consiste à présenter son projet sur un temps limité devant un partenaire ou un investisseur potentiel. Il est le parcours obligé de tout entrepreneur en quête d’investissements et  les premières minutes en sont déterminantes. Savoir capter l’attention, donner les bonnes infos, mettre intelligemment en avant son projet et sa valeur, cela ne s’improvise pas.

« La journée de coaching a pour objectif d’aider les candidats à regarder leur projet avec un peu de distance, pour identifier les principaux messages à faire passer et déclencher la conviction des auditeurs. Nous leur proposons des améliorations de fond et de forme, et ils progressent très vite », confirme Laurent Kott, Président d’IT-Translation mais également coach et membre du jury sur les trois éditions. Les précédents candidats semblent particulièrement ravis de l’exercice et de ses résultats : « C’est toujours très intéressant d’avoir des avis extérieurs, de professionnels, sur son projet », témoigne Nicolas Volle. « Pouvoir se frotter à des visions différentes des siennes est très enrichissant. L’exercice permet d’affirmer son propos et de monter dans sa chaîne de valeurs », renchérit Sylvain Ballandras. Jonathan Lévy complète : « Aujourd’hui, quand je rencontre des industriels, je reprends à 80 % la présentation que j’ai mise en place lors de Start-up Connexion 2016. »

Participer à Start-up Connexion, c’est également l’occasion de gagner en visibilité et en crédibilité. « L’évènement est aujourd’hui devenu une référence pour les investisseurs », remarque Jonathan Lévy. « Alors qu’on venait tout juste d’intégrer l’incubateur Airbus Bizlab à Toulouse, notre participation en 2016 nous a permis d’être connus en France, d’accéder à d’autres sphères et de nouer des contacts stratégiques », relate pour sa part Francisco Inglès, CEO d’Obuu. Cette start-up madrilène se spécialise dans des logiciels d’optimisation des stocks de pièces de rechange et d’outillages spécifiques pour la maintenance aéronautique.

Cette année, Start-up Connexion compte quelques nouveautés, grâce à un partenariat inédit avec Plasseraud Start-up,  pôle d’expertise du cabinet de conseil Plasseraud destiné aux entreprises innovantes. Les finalistes 2017 bénéficieront en plus d’une demi-journée de sensibilisation et de formation à la propriété industrielle assurée par Plasseraud Start-up. « Cet élément, si important et pourtant si méconnu, constitue l’actif-clé d’une start-up. Celui qui intéressera les investisseurs et sécurisera leurs investissements », commente Nadine Rocaboy, responsable de ce pôle au sein du cabinet. Le cabinet octroiera également une dotation exceptionnelle de 5 000 euros et un accompagnement personnalisé en propriété industrielle à la start-up Coup de cœur du jury.

 « Ce rapprochement nous a semblé naturel », conclut Jean-René Bailly, coach et membre du jury en 2016 et 2017, et responsable de fiValor, experts en évaluation d’actifs immatériels, au sein de ce  cabinet. « Le concours met un vrai coup de projecteur sur de belles innovations issues des établissements publics. Lors de l’édition 2016, j’ai été marqué par la motivation et l’enthousiasme des candidats et la qualité des projets présentés, dont certains ont ensuite décroché un financement. Start-up Connexion, grâce aux compétences de ses partenaires, accompagne les candidats dans la phase critique qu’est la levée des fonds et fournit des codes et des grilles de lecture du milieu. »

 

1 Les finalistes 2016 sont : Antsway, Envor Technologies, Hublex, Obuu, SmartPixels, StanSea, Syos, Tortoise Analytics. Les finalistes 2015 sont : Click4Tag, Frec’n’sys, Gimbal Audio, Kalyzée, Menapic, Olikrom, PIGM’Azur, Pixmap, Polygon Physics, Stanley Robotics, S’Tile, Watch Live.

 

Contacts :

Karine Wecker-Blanda / Direction de la Communication du CNRS / karine.wecker-blanda@cnrs-dir.fr

Fatima-Zohra Heniche / AEF / fatima-zohra.heniche@aef.info