CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Stratégie

Un club des partenaires industriels pour la recherche sur les transferts radiatifs

Le Groupement de recherche Tamarys1, qui fédère vingt laboratoires de recherche sur les matériaux et les transferts thermiques, crée son club des partenaires industriels pour favoriser les collaborations entre chercheurs et industriels sur des problématiques communes.

illustration

Les transferts radiatifs (transferts thermiques par rayonnement) jouent un rôle clé dans de nombreux systèmes industriels, que ce soit dans la chambre de combustion d'un moteur d'avion ou dans une unité de production ou de conversion d'énergie à haute température. Le Groupement de recherche (GDR) Tamarys1, créé en janvier 2019, vise à fédérer des spécialistes des matériaux et des transferts thermiques, dans le but de développer des solutions innovantes, durables, économiquement viables, sobres en énergie, et adaptées aux conditions souvent extrêmes de ce type de systèmes (hautes températures, écoulements réactifs, atmosphères corrosives...). Tamarys regroupe vingt laboratoires, soit plus de 130 chercheurs et ingénieurs qui forment un groupement de recherche très pluridisciplinaire. Pour étudier ces phénomènes multi-échelles les compétences nécessaires vont de la physique fondamentale (physique des gaz et des plasmas, physique de la matière condensée, interaction onde-matière...) au développement de méthodes numériques de calcul des transferts radiatifs, en passant par les techniques d'élaboration et de caractérisation de matériaux avancés.

En février dernier le GDR a lancé son club des partenaires industriels, dont le but est de favoriser les collaborations entre recherche et industrie. Les industriels membres du club ont désormais un accès privilégié aux experts et aux savoir-faire des laboratoires, via des journées scientifiques et à travers un site web répertoriant les moyens techniques et les compétences développées par les chercheurs. Des séminaires permettront également de faire remonter auprès des chercheurs les problématiques posées par les industriels. « L'objectif est de partir des verrous industriels, d’y apporter les réponses scientifiques adaptées et de construire peu à peu des consortiums réunissant laboratoires et industriels, afin de candidater à des appels à projets collaboratifs, au niveau français comme au niveau européen », indique Benoît Rousseau, directeur du GDR Tamarys.

Le CNRS a proposé aux industriels une convention d'adhésion. Elle a d'ores et déjà été signée par ArianeGroup et Solvay. Total, Mersen, le CEA (Le Ripault) et le Cnes (Toulouse) vont bientôt les rejoindre. Des discussions sont engagées avec Safran, Air Liquide et Arcelor-Mittal.

 

1 Le GDR Tramarys (Groupe de recherche transferts radiatifs matériaux, procédés et systèmes associés) réunit 20 laboratoires :

  • Conditions extrêmes et matériaux : haute température et irradiation (CNRS) ;
  • Centre d’énergétique et de thermique de Lyon (INSA Lyon/CNRS/Université Claude-Bernard Lyon ) ;
  • Institut de thermique, mécanique et matériaux (Université de Reims Champagne-Ardenne) ;
  • Institut P’ : recherche et ingénierie en matériaux, mécanique et énergétique (CNRS) ;
  • Institut des matériaux Jean Rouxel (CNRS/Université de Nantes) ;
  • Laboratoire d'énergie et de mécanique théorique et appliquée (CNRS/Université de Lorraine) ;
  • Laboratoire de thermique et énergie de Nantes (CNRS/Université de Nantes) ;
  • Procédés, matériaux et énergie solaire (CNRS) ;
  • Énergétique moléculaire et macroscopique, combustion (CNRS).
  • Procédés et ingénierie en mécanique et matériaux (Arts et Métiers ParisTech/CNRS/Cnam) ;
  • Institut Jean Lamour (CNRS/université de Lorraine) ;
  • Institut de recherche sur les céramiques (CNRS/Université de Limoges) ;
  • Institut Pascal (Université Clermont Auvergne/CNRS/Sigma Clermont) ;
  • Laboratoire plasma et conversion d’énergie (CNRS/Toulouse INP/Université Toulouse3-Paul Sabatier) ;
  • Centre de recherche d'Albi en génie des procédés des solides divisés, de l'énergie et de l'environnement (CNRS/IMT Mines Albi-Carmaux) ;
  • Institut universitaire des systèmes thermiques industriels (CNRS/Aix-Marseille Université) ;
  • Laboratoire des composites thermo-structuraux (CNRS/CEA/Safran/Université de Bordeaux) ;
  • Matériaux : ingénierie et science (Insa Lyon/Université Claude Bernard Lyon1/CNRS) ;
  • Centre inter universitaire de recherche et d’ingénierie des matériaux (CNRS/Université Toulouse III Paul Sabatier/Toulouse INP) ;
  • Laboratoire Sciences et ingénierie des matériaux et procédés (CNRS/Université Grenoble-Alpes/Grenoble INP).

Contact :

Benoît Rousseau / Directeur de recherche CNRS et directeur du GDR Tamarys / benoit.rousseau@univ-nantes.fr