CNRS Innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événements... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Édito haut de page

Pierre Gohar, Directeur de la Direction de l'Innovation et des Relations avec les Entreprises (DIRE) du CNRS

Je suis heureux de vous présenter la première newsletter de la valorisation et de l’innovation au CNRS qui vous informera tous les deux mois des dernières actualités.

Brevets et licences haut de page

Cellules souches : le CNRS à la pointe dans le domaine vétérinaire et humain

Les équipes du laboratoire CNRS STROMAlab de Toulouse sont spécialisées notamment dans la plasticité des tissus adipeux, à l’origine de la découverte de cellules souches multi-potentes au sein du tissu adipeux.

Des alternatives prometteuses pour les chimiothérapies conventionnelles

De nouveaux dérivés de la psammaplin A (substance de certaines espèces d’éponges marines) ayant une action sur le système épigénétique ont été synthétisés et constituent des candidats très prometteurs pour le traitement du cancer : d'une grande sélectivité, ils sont moins toxiques pour les cellules normales, ce qui limite les effets secondaires de la chimiothérapie.

Énergies renouvelables marines : le CNRS accorde une licence à la startup Powersea

Les énergies renouvelables marines (hydroliennes, éoliennes flottantes, houlo-moteurs ou encore géothermie sous-marine) nécessitent un transfert de grandes puissances électriques vers la terre. Les connecteurs sous-marins existants à ce jour sont mécaniquement complexes, très coûteux et rencontrent des problèmes de fiabilité liés à leur fragilité dans ce milieu particulier. Stephan Beurthey, chercheur CNRS au Centre de Physique des Particules de Marseille (CNRS/Aix-Marseille Université), a développé un outil de connexion sous-marin réutilisable, économique, robuste, fiable et facilement manipulable par un robot ou un plongeur.

Reconstruction osseuse : un biomatériau innovant

Le BRB (Blood for Reconstruction of Bone) est un biomatériau innovant pour la reconstruction osseuse composé de sang total coagulé autour de microparticules calibrées de phosphate de calcium biphasé. Il concrétise une collaboration fructueuse entre chercheurs, cliniciens et industriels.

Créations d'entreprise haut de page

EOLITE Systems : le must du laser à fibre optique

670 entreprises de technologies innovantes ont été créées depuis 1999 sur la base d’une technologie ou d’un savoir-faire innovant développé dans les laboratoires du CNRS. Plus de la moitié d’entre elles sont directement issues d’un laboratoire et exploitent du patrimoine intellectuel du CNRS (brevet, logiciel, savoir-faire) au travers d’un accord de licence.

Partenariats et stratégie haut de page

1er accord-cadre de collaboration : Michelin et le CNRS s'engagent dans un nouveau partenariat

Michelin, leader mondial du pneumatique, et le CNRS ont signé pour la première fois, le 7 septembre 2012, un accord-cadre de coopération scientifique qui leurs permettra de donner un nouvel élan à leurs travaux de recherche. Le CNRS et Michelin souhaitent ainsi confronter les expériences et les compétences respectives de leurs chercheurs et mener des travaux destinés à la réalisation et à l'amélioration des produits de Michelin. Cet accord-cadre leur permettra également de mobiliser les équipes de recherche les plus aptes à répondre aux problèmes scientifiques et technologiques soulevés par Michelin dans le cadre de sa stratégie de développement et assurer la pérennisation des compétences de ces équipes.

Accords-cadres : le CNRS intensifie ses partenariats industriels

Le CNRS va renforcer ses partenariats industriels en signant dans les mois à venir une dizaine de nouveaux accords-cadres. Une trentaine d’accords-cadres est actuellement en vigueur, en discussion ou en renégociation de renouvellement au CNRS. Le CNRS place en effet au cœur de sa stratégie le rapprochement de ses laboratoires avec le tissu socio-économique.

Axes Stratégiques d'Innovation (ASI) : le CNRS lève le voile sur ses recherches innovantes et stratégiques

Le CNRS vient pour la première fois d'élaborer et cartographier ses domaines d’Innovation (DI). Le but est d’apporter une meilleure lisibilité de la stratégie du CNRS et des potentiels de coopération, notamment pour les partenaires universitaires ou industriels qui recherchent une expertise particulière au sein du CNRS, et d’améliorer la gestion du portefeuille de brevets grâce à la constitution de grappes de brevets étiquetées "stratégiques".

Batteries : bientôt une usine de production en France

Le CNRS répond à la demande croissante des industriels automobiles en matière de batteries. A ce titre, le CNRS, Hydro-Québec et l’Université de Montréal, copropriétaires des droits des brevets sur les phosphates de métal lithium (LMP/LFP) ont signé un accord avec la société LiFePO4+C Licensing AG, filiale de la société Süd-chemie, pour accorder des sous licences d’utilisation des brevets et ainsi accélérer la production et la commercialisation mondiale de ces matériaux indispensables aux batteries rechargeables.

FIST SA, une filiale du CNRS pour gérer son portefeuille de brevets

Depuis 1992, le CNRS confie le transfert des technologies issues de ses laboratoires à sa filiale France Innovation Scientifique et Transfert SA (FIST SA), société de droit privé, dont le CNRS est actionnaire à 70%.

France Brevets et le CNRS, une nouvelle collaboration pour optimiser le transfert de technologie

Le CNRS et France Brevets, fonds dédié à la valorisation de brevets, ont signé un partenariat dans le cadre du programme d’investissements d’avenir afin de profiter de leur complémentarité naturelle pour optimiser la valorisation de la recherche. Les possibilités d’agrégation et d’administration de groupes de brevets et la capacité d’investissement de France Brevets permettront une démarche encore plus ambitieuse de protection et de valorisation des brevets du CNRS.

Le CNRS parmi les premiers déposants de brevets en France

L’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) a établi le palmarès 2011 des principaux déposants de brevets en France et souligne la forte progression du CNRS qui atteint la 6e place.

Écosystèmes haut de page

Les Consortia de Valorisation Thématique (CVT) : entrée en phase opérationnelle

Le CNRS est membre fondateur, avec les autres organismes de recherche nationaux, des cinq CVT s’appuyant sur les cinq Alliances thématiques. Ces CVT assureront un rôle de portail national unique aux fins d'expertises et de conseils, comme pour la définition de Domaines de Valorisation Stratégiques (DVS) ou encore de services à fortes valeurs ajoutées (formation, standardisation, international…) utiles à l’accomplissement des missions des différents acteurs des écosystèmes (SATT, IRT, IEED, IHU, France Brevet, industriels…).

Sociétés d'Accélération du Transfert de Technologie (SATT) : participation active du CNRS

Le CNRS est actionnaire de ces sociétés et participe à leur conseil d’administration. Les SATT sont des outils du financement de la maturation de résultats de recherche en préalable à un transfert de technologie.

Événements haut de page

"Le brevet d'invention" : un guide pratique qui rend le droit des brevets accessible aux inventeurs

L’invention est la clé de voûte du brevet. Cet ouvrage expose l’ensemble des concepts généraux du droit des brevets, applicables à tous les domaines techniques, et est illustré par des exemples issus de la chimie, de la biologie, des biotechnologies et de la pharmacie. Ce livre vise à renforcer le trait d’union entre les acteurs du monde de la recherche et les spécialistes de la propriété industrielle en permettant des échanges toujours plus fructueux, en vue de mieux pérenniser et valoriser le patrimoine intellectuel créé.

© CNRS
Directeur de la publication : Alain Fuchs
Directeur de la rédaction : Brigitte Perucca
Responsable éditorial : Julien Guillaume
Secrétaire de rédaction : Fabienne Arpiarian
Rédaction : Karine Wecker-Blanda