presentation
imprimer

Introduction

biodiversite biodiversite
 

Ce que la biodiversité apporte à l'espèce humaine

Je suis, tu es, il est, nous sommes la biodiversité

Confiture étalée sur une tranche de pain.Comme toute espèce vivante et depuis notre apparition sur Terre, nous dépendons de ce qui nous entoure de manière plus ou moins évidente, donc plus ou moins consciente. Nous sommes en effet en interaction permanente avec les milieux terrestres ou aquatiques et la grande diversité d'animaux, de végétaux et de micro-organismes qui les compose. De notre naissance à notre mort, nous consommons de la biodiversité, nous rejetons des déchets qui alimentent la biodiversité et nous abritons de la biodiversité. En cela, l'espèce humaine est l'égale de n'importe quel être vivant, de l'érable au termite.© Inra Photothèque / CAIN Anne-Hélène

Tout ce travail ! Et sans salaire en retour !

Cette biodiversité influe sur l'être humain d'une manière à la fois positive et négative. Elle rend de nombreux « services écologiques » qui sont à l'origine du bon fonctionnement de la planète et de ses écosystèmes et qui permettent la survie de toutes les espèces - dont l'espèce humaine. Nous pouvons les regrouper en 4 catégories :

Cultures en terrasse.-l'approvisionnement en matières premières, grâce à la diversité des espèces (animales et végétales) et de leurs productions ;
-le bon fonctionnement des milieux, grâce à la protection des sols, au cycle des nutriments (carbone, azote...) et au cycle de l'eau, à la diversité des habitats, à la pollinisation et au contrôle des pollutions (épuration de l'air et de l'eau) ;
-la protection naturelle des êtres humains et des espèces qui leur servent de ressources, à travers la régulation des milieux (naturels ou agricoles) : la diversité en espèces présentes développe la résistance et la capacité d'adaptation aux perturbations de l'environnement (catastrophes naturelles (inondations, tempêtes), maladies, invasions biologiques...). Mais également la régulation de l'atmosphère (dont la production d'oxygène) et des fluctuations du climat, local et global ;
-et enfin les biens immatériels, tels que la connaissance, la culture...© Gilad Ronen

Pesage du coton à Hazilpur (Pakistan). La biodiversité est partout : du coton qui apportera des revenus à ces hommes, aux maisons construites en partie avec de la paille en passant par les vêtements et leur teinture, les instruments de pesée et la moto qui roule à l'énergie fossile.Nous savons que nous devons à l'abondance, à la variété et à la spécificité des formes biologiques - vivantes comme fossiles - nos ressources alimentaires (marines et terrestres : pêche, aquaculture, cueillette, chasse, agriculture, élevage), nos ressources énergétiques (bois, pétrole) et nos ressources fines à des fins médicales et industrielles (molécules organiques, ressources génétiques, fibres etc.). Donc d'une manière générale, la biodiversité est à l'origine de nos ressources économiques.© Bruno Locatelli (www.locatelli1.net)

Alors la biodiversité, avec ou contre nous ?

Mais notre vie n'est pas pour autant un long fleuve tranquille, en raison même de cette diversité biologique ! Ainsi l'immense variété et la très grande variabilité des microorganismes interviennent directement sur notre santé, en bien comme en mal, comme source de maladies ou comme remède. Ils assurent également le bon fonctionnement de notre propre corps, car ils composent notre flore intestinale.

L'usine de la vie produit tout ce que vous voulez

Trichogramma brassicae parasitant une ooplaque d'Ostriania nubilalis (pyrale du mais). Ce prédateur naturel de la pyrale du maïs est un moyen de lutte biologique contre cette dernière.La profusion des animaux et végétaux, marins comme terrestres, et de leurs dérivés, constituent pour nous une source de bien-être comme de dangers, à travers les biomolécules actives qui en découlent (médicaments, drogues, toxines provenant de poisons, venins etc.).
La diversité biologique permet également le maintien « d'un bon état sanitaire » en tant que rempart contre les épidémies animales et végétales et les invasions biologiques, mais aussi en tant que moyen de lutte contre les pollutions (rôle épurateur des milieux, assainissement industriel des eaux usées).
Mais nous ne savons pas assez que nous devons aussi à cette profusion du vivant la fertilité du sol, la reproduction des espèces végétales fortement liée à la pollinisation par des insectes, ainsi que la diversité et la santé des végétaux que nous cultivons ou des animaux que nous élevons. La biodiversité est donc à l'origine de notre alimentation et du développement de notre agriculture, ainsi que de l'évolution de nos paysages et nos sociétés face à l'alimentation. La profusion, la variété et la spécificité des microorganismes permet aussi la création d'aliments élaborés, par le biais de processus traditionnels de transformations biologiques alimentaires (bière, vin, pain via les levures, etc.)© Inra Photothèque / PIZZOL Jeannine

Quand la génétique s'en mêle

Prairie de Carmel Valley (Etats-Unis).Au fil du temps, des processus de modification et de création des espèces vivantes ont œuvré et conduit à la très grande diversité biologique actuelle, tissu vivant contenant le « patrimoine génétique » de notre planète. Au sein de chaque espèce, cette diversité génétique est une assurance vie. Car contre les menaces qui nous attendent et que nous ne pouvons pas prévoir, il nous faut un maximum de moyens de défense. Ceux-ci se trouvent dans la capacité d'évolution et d'adaptation au changement de chaque espèce qui provient de son patrimoine génétique.
Les infimes différences au sein de telles ou telles variétés végétales ou animales nous intéressent et nous savons depuis toujours modifier à notre profit cette diversité génétique par sélection et hybridation des espèces principalement pour des fins alimentaires et sanitaires.© Bruno Locatelli (www.locatelli1.net)

La nature nous inspire

Avec cette « communauté du vivant » à laquelle nous appartenons au travers d'une incroyable complexité d'interdépendances, nous développons des « formes immatérielles de relations » : liens sociaux, activités culturelles, artistiques et récréatives, connaissance et activités pédagogiques, bien-être, réflexions philosophiques, religions...
Toile supposée d'une colonie d'araignées sociales au Gabon. Les araignées (Achaearanea disparata) mesurent quelques mm seulement. Elles sont installées sur le coteau d'une large piste à travers une forêt équatoriale.Par exemple, le fonctionnement du monde du vivant (organisation des communautés animales, forme des végétaux...) a toujours passionné et inspiré les humains dont les chercheurs. Son observation a conduit à des inventions de toutes sortes, telles que la création des filets de rétention d'eau dans les régions sèches inspirée des arbres ; lien film; et l'établissement de modèles mathématiques et informatiques à des fins médicales par exemple, liés à l'étude du comportement de communautés de fourmis ou d'araignées sociales ! En fait, quasiment toutes les inventions humaines se retrouvent dans la nature. Certaines fourmis utilisent des antibiotiques depuis des millénaires ; insectes, oiseaux et certains mammifères contrôlent à merveille les principes de l'aérodynamique. Il est absurde de dire que les poissons ont généralement une forme de torpille ; ce sont les torpilles qui adoptent la forme hydrodynamique des poissons (ainsi que des mammifères et des oiseaux qui passent beaucoup de temps dans l'eau). Et nous avons encore beaucoup à apprendre du monde vivant qui nous entoure.© Pauline Montecot

Y'a d'la vie dans les rues !

videoJardin méditerrannéen devant le consulat de France à Casablanca (Maroc).A noter enfin que la biodiversité joue un rôle central également dans les villes, milieux fortement bétonnés et imperméabilisés. Elle permet aux personnes qui vivent et passent la plupart de leur temps dans un environnement urbain :
-de se rendre compte de ce qu'est la biodiversité en se basant sur son observation en milieu urbain: son adaptation, les interactions qui existent entre espèces (animaux domestiques, sauvages, végétaux, êtres humains), l'utilisation d'ordures pour se nourrir et d'abris dont la ville regorge (bâtiments, espaces verts, vieux murs, toits, égouts), etc ;
-de développer le contact - ou garder la connexion - avec la biodiversité des milieux naturels et de rappeler aux Hommes leurs liens avec la nature ;
-de se « ressourcer ». La biodiversité au travers des jardins et espaces verts apporte aux citadins un bien-être indéniable.© Inra Photothèque / BOSSENNEC Jean-Marie

Rédaction :

Manuelle Rovillé (Chargée de mission FRB)

Validation scientifique :

Robert Barbault (Directeur du département « écologie et gestion de la biodiversité » du Muséum national d'histoire naturelle)

Sources de l'article


logo cnrs logo frb