presentation
imprimer icone

En combien de temps le blé sauvage a t-il été domestiqué ?

Grains carbonisés de Triticum monococcum provenant d'un site archéologique en Syrie et datant de 6500 ans avant le présent. Les origines de l'agriculture et la domestication du blé sont fondamentales pour comprendre le développement des sociétés humaines. De nouvelles données permettent de mieux comprendre quand et comment s'est produit la domestication des céréales, en particulier celle du blé, et quand les humains ont abandonné la cueillette en faveur de l'agriculture. Les chercheurs proposent une origine de l'agriculture entre 12 000 et 10 500 ans.L’étude de l’abandon de la cueillette systématique au profit de la culture et de la domestication de végétaux - en particulier celle des céréales, bases de l’alimentation humaine - est fondamentale pour comprendre le développement des sociétés humaines.© CNRS Photothèque  /  WILLCOX George

La culture préhistorique du blé sauvage au Proche-Orient a amené une sélection de variétés ayant des épis qui ne se séparent pas spontanément de la tige à l’époque de la maturité (on dit qu’ils sont « indéhiscents »), variétés devenues les blés domestiques que nous cultivons aujourd’hui.

Epi de blé sauvage dont l'épillet est en train de se disséminer. Les origines de l'agriculture et la domestication du blé sont fondamentales pour comprendre le développement des sociétés humaines. De nouvelles données permettent de mieux comprendre quand et comment s'est produit la domestication des céréales, en particulier celle du blé, et quand les humains ont abandonné la cueillette en faveur de l'agriculture. Les chercheurs proposent une origine de l'agriculture entre 12 000 et 10 500 ans.diaporamaLes scientifiques ont examiné des restes carbonisés de blé prélevés sur plusieurs sites archéologiques du Proche Orient afin de savoir s’ils étaient déhiscents (sauvages) ou indéhiscents (domestiques). À partir de ces restes, ils ont démontré que dans les champs de l’époque, il y a 9250 ans, les récoltes étaient composées de blé sauvage mais également d’autres variétés domestiques. Entre 9250 et 7500 ans, les variétés domestiques augmentent progressivement. Si elles sont lentes à s’établir, c’est que les variétés sauvages restent encore compétitives : cette lenteur souligne le fait que le blé sauvage a été cultivé longtemps sans être transformé.© CNRS Photothèque  /  WILLCOX George© CNRS Photothèque  /  WILLCOX George

Champ de blé infesté par des adventices (Sarthe). En s’appuyant sur d’autres indices, notamment la présence des mauvaises herbes qui colonisent les cultures céréalières (appelées encore « plantes adventices »), les chercheurs proposent une origine de l’agriculture s’effectuant plus tôt que les estimations antérieures ne l’envisageaient, datée peu de temps après la sédentarisation des chasseurs-cueilleurs, c’est-à-dire entre 12 000 et 10 500 ans.© Inra / DORE THIERRY


logo cnrs logo frb