presentation
imprimer icone

Au secours de la diversité de l'igname

Dans la société kanake de Nouvelle-Calédonie, l'igname occupe une place centrale dans l'alimentation comme dans la vie sociale, politique et symbolique. Des 600 espèces dénombrées dans le monde, une douzaine seulement se cultivent en Nouvelle-Calédonie et dans le bassin du Pacifique sous forme de nombreuses variétés .

Billon de culture de l'igname, sur la route transversale Koné-Tiwaka (Nouvelle-Calédonie).L'idée de créer un conservatoire de l'igname a émergé au début des années 1990 lorsque se sont intensifiées les relations entre la recherche agronomique publique et le milieu agraire tribal, après les graves événements politiques de la fin des années 1980. La collaboration avec les organismes scientifiques s'est construite à partir de deux constats : disparition progressive des savoir-faire ancestraux du fait de la situation coloniale ; perte du potentiel génétique de nombre de variétés d'igname traditionnellement cultivées, notamment celles utilisées lors des cérémonies coutumières.© IRD photothèque / Guillaud, Dominique

Etabli sur un site de 5 ha dans la commune de Païta, le Conservatoire de l'igname a été officiellement inauguré en juillet 2003. Sa vocation première : constituer une banque de ressources génétiques des espèces et variétés d'igname présentes en Nouvelle-Calédonie. Il a également pour objectif d'introduire des espèces étrangères, d'observer et de déterminer les espèces et variétés alimentaires et sauvages, de conserver, multiplier et diffuser les variétés améliorées par la recherche agronomique ; mais aussi d'ouvrir des jardins abritant des collections d'ignames dans les huit aires coutumières de Nouvelle-Calédonie.

A plus longue échéance, les autorités coutumières prévoient de créer un centre socioculturel de l'igname qui offrira aux jeunes, un lieu privilégié de documentation iconographique et audiovisuelle sur la civilisation de l'igname.

Rédaction :

Maryvonne Tissier (directrice de communication à la FRB)

Source :

Le Conservatoire de l'igname, par Raoul Bouacou in Biodiversité et savoirs naturalistes locaux en France (Ed . Cirad, Iddri, IFB, Inra, 2005)


logo cnrs logo frb