presentation
imprimer

Biodiversité : que recouvre ce mot

Qu'est-ce que la biodiversité ?

« Le changement est apparu comme la condition omniprésente de toute manifestation vivante : la vie se déploie dans un monde changeant et il lui faut sans cesse changer pour s’y adapter. »

Robert Barbault, « Un éléphant dans un jeu de quilles », Editions du Seuil

Ville de Katmandou (Népal)diaporama La biodiversité, ou diversité biologique, constitue le tissu vivant de la planète.
Elle recouvre l'ensemble des formes de vie sur Terre, les relations qui existent entre elles et avec leurs milieux depuis l'origine commune de la vie. Le concept de biodiversité comprend donc de façon indissociable : Manuelle Roville© Bruno Locatelli (www.locatelli1.net)

Lac près de Cochabamba sur la route de Santa Cruz de la Sierra (Bolivie).diaporama Il faut considérer la biodiversité dans l'évolution continue de la vie sur Terre - dont l'espèce humaine est devenue un acteur majeur. Elle se considère à plusieurs niveaux : © IRD Photothèque  / Blanchon, Patrick© Bruno Locatelli (www.locatelli1.net)

Elle prend également en compte toutes les échelles de taille, d'espace et de temps : des microorganismes aux éléphants, de quelques secondes aux années, siècles ou ères géologiques, de la flaque d'eau et du camembert (oui c'est un écosystème !) à la forêt amazonienne ou même à l'ensemble de la biosphère.

Bourdon terrestre (Bombus terrestris) en train de vibrer une fleur de tomate (Lycopersicon esculentum) pour en faire tomber le pollen. Derrière un désordre apparent de la diversité du vivant, avec cette multitude d'espèces, cette diversité de formes, de tailles, de modes de vie, il est essentiel de noter que tout provient d'une origine commune, d'un même ADN qui se différencie, et donc qu'il existe des relations de parenté entre espèces.
Notons également que les relations entre espèces et celles avec leurs milieux recouvrent toutes sortes de fonctions et d'adaptations, parfois très originales : chaîne alimentaire, parasitisme, symbiose, prédation, compétition, coopération….
La diversité du vivant s'avère finalement très organisée. © Nicolas Morison / INRA

Chèvre et brebis. Hauts de Ieud, Maramuresh (Roumanie). Cette biodiversité résulte d'une évolution façonnée pendant des milliards d'années, au gré de processus naturels et en partie sous l'influence des êtres humains depuis leur apparition. En constante évolution, la biodiversité constitue la toile de la vie dont nous faisons intégralement partie et dont nous dépendons. © CNRS Photothèque  /  MACHEREL Claude

De nombreuses perturbations, d'origine naturelle ou anthropique, modifient en permanence les écosystèmes. Bien qu'elles paraissent à première vue destructrices, elles peuvent parfois, sous certaines conditions, entretenir, renouveler, voire générer de la diversité biologique sur le long terme.

Champs de chou-fleurs de type Roscoff. On ne peut plus désormais aborder la biodiversité sans prendre en compte les contextes culturels et socio-économiques ainsi que les relations dynamiques - c'est-à-dire en évolution - entre les écosystèmes et les activités humaines :
"Si le développement durable est une façon d'aborder conjointement la croissance, l'environnement et la question sociale, alors le concept de biodiversité introduit une façon nouvelle de considérer les interactions entre les espèces, y compris l'espèce humaine, à toutes les échelles. Il s'agit maintenant d'aborder, à partir d'un nouvel angle de vue, des questions jusque-là sectorisées : la pêche, l'exploitation touristique, la cueillette, l'agriculture entre autres, trouvent dans la recherche sur la biodiversité l'opportunité d'une conception très différente de celle à laquelle le public est accoutumé. © Véronique Chable/ INRA

Il en va également ainsi pour la santé, les maladies étant souvent liées à des vecteurs associant virus ou bactérie à un système plus ou moins complexe d'hôtes, eux-mêmes interagissant avec d'autres dans un milieu donné soumis à variabilité multiple. Le mode de pensée qu'apporte la biodiversité est en cohérence avec celui qu'implique le développement durable, dont la biodiversité - son maintien et sa gestion - constitue un élément clé ". Discours de Claudie Haigneré, ancien ministre de la recherche, 2002.


Rédaction :

Manuelle Rovillé

Validation scientifique :

Robert Barbault (Directeur du département " écologie et gestion de la biodiversité " du Muséum national d'histoire naturelle)

Sources de l'article


logo cnrs logo frb