Etudier la cellule  
  Principes de fonctionnement du microscope photonique
 
       
 

 
 
   
   

 

 

 

 

Sous le microscope, de fines coupes de tissus ou des cellules isolées sont examinées par transmission directe de la lumière à travers l’échantillon.

Dans un microscope photonique (également appelé microscope optique dans le langage courant) la lumière (composée de photons) passe à travers un condenseur qui concentre le flux lumineux en un rayon de lumière. La lumière ainsi focalisée traverse l’échantillon. La lentille de l’objectif permet un premier grossissement (entre x4 et x200) puis la lentille de l’oculaire apporte un deuxième grossissement (en général x4) et l’œil reçoit enfin l’image agrandie. L’agrandissement final correspond au produit des deux grossissements.
La qualité de l’image dépend du pouvoir de résolution du microscope qui est en grande partie liée à la qualité des lentilles grossissantes et également à la longueur d’onde de la lumière (0,4µ-0,7µ). La limite de résolution du microscope standard est environ 0,1 à 0,2 µm, ce qui permet au final un agrandissement possible de 1 000 fois sans perte de qualité. Par contre, les objets plus petits que 0,1 µm ne peuvent être distingués.

Pour observer ce genre de matériel biologique, on utilise des
microscopes électroniques.

Très peu de cellules sont visibles avec le microscope photonique si elles ne sont pas colorées. Les divers organites intracellulaires n’ont que très peu de différences dans l’absorption de la lumière. En effet, la plupart des tissus et des cellules renferment peu de pigments qui pourraient absorber la lumière naturelle, peu de détails sont donc visibles en transmission directe de la lumière naturelle.
Des techniques de préparation ont donc été mises au point pour rendre visibles les cellules ou leurs structures internes. Des techniques spéciales d'
illumination ont également été élaborées.