Cellules des tissus
 
  Epiderme et phanères
 
       
 

 
 
 

(1)

(2)

(3)

(4)

(5)

(6)

(7)

(8)

(9)

(10)

(11)

(12)

 
   


 

 

 

 

 

L’épiderme et les phanères sont issus de l’ectoderme. L’épiderme s’associe à des tissus d’origine différente, comme le derme issu du mésoderme, pour former la peau. Cette partie du corps constitue une interface entre le milieu intérieur et le milieu extérieur, et est indispensable à la vie. La peau protège des agressions et sert de surface d’échange avec l’extérieur. Cette interface protectrice pèse environ 4 kilos et mesure entre 0,5 et 4 mm de profondeur et a une surface moyenne de 1,70 m2 à l’âge adulte.
Les phanères et l’épiderme sont constitués de cellules épithéliales d’origine embryonnaire commune. La différence entre ces eux éléments réside dans le fait que les phanères élaborent de la kératine « dure » (poils, cheveux et ongles), c’est elle qui forme la cuticule de ces éléments résistants. Par opposition les kératines produites dans l’épiderme interfolliculaire sont dite « molles ».


La peau est un organe complexe constitué par différents tissus, l’épiderme, le derme et l’hypoderme.
L’épiderme, riche en terminaisons nerveuses, est un épithélium de revêtement qui se renouvelle environ une fois par mois grâce à ses cellules souches et à la kératinisation. Il est constitué de cellules épithéliales pavimenteuses jointives qui lui confèrent sa résistance.
Quatre catégories cellulaires composent principalement l’épiderme : les kératinocytes , les mélanocytes, les cellules de Langherans et les cellules de Merkell.

Les kératinocytes représentent la majeure partie de ces populations cellulaires, environ 90% (1). Les autres cellules remplissent des fonction spécifiques comme la pigmentation pour les mélanocytes, le toucher pour les cellules de Merkell et l’immunité pour les cellules de Langerhans. Ces cellules sont réparties parmi les kératinocytes dans les couches de l’épiderme (2). La couche kératinocytaire basale abrite les mélanocytes et les cellules de Merkel. Quant aux cellules de Langerhans, elles sont abritées dans la couche muqueuse dite de « Malpighi », riche en cellules vivantes polyédriques. La peau est protégée des agressions extérieures les cellules de la couche granuleuse et la couche cornée riche en cellules mortes kératinisées. (3)
C’est le derme qui contient les vaisseaux sanguins (régulation thermique). Il est riche en fibres conjonctives (collagène) et élastiques (élastine) (4). Ces éléments sont produits par de nombreux fibroblastes et procurent résistance et élasticité à la peau (5). Le derme renferme une partie des annexes cutanées (glandes sudoripares, follicules pilo-sébacés, glandes sébacées …), il est plus développé chez l’homme que chez la femme (6) et (7).
L'hypoderme est la couche qui se trouve sous le derme. Elle contient les glandes sudorales qui fabriquent et expulsent la sueur à l’aide de canaux répartis sur toute la surface de la peau. L’hypoderme est une couche riche en graisse, c’est un formidable isolant thermique.

Les poils, les cheveux, les dents et les ongles contiennent de la kératine dure, ce sont les phanères.
Les poils et les cheveux sont issus d’une invagination dermique : le follicule pileux (8). Leur formation est due à la kératinisation des cellules folliculaires, leur surface est constituée de cellules épithéliales stratifiées et leur axe est formé par la moelle. Cette dernière donne leur tenue et leur texture aux cheveux et aux poils, elle est absente dans le duvet (9).
La tige (partie apparente) est plus ou moins longue et épaisse selon la partie du corps dans laquelle il se trouve. La couleur et la consistance des poils et des cheveux sont données par les cellules épithéliales kératinisées énucléées et riches en mélanines (produites par les mélanocytes).
Les poils et les cheveux ne sont pas des tissus passifs, ils se hérissent grâce aux muscles arrecteurs liés aux follicules pileux.
Les ongles sont constitués de deux parties : la partie visible de l’ongle, le limbe, est collée à la pulpe du doigt et la racine de l’ongle est enveloppée dans une matrice épidermique.
L’ongle est constitué de trois couches successives : la table externe, la table interne et la lame intermédiaire qui contient les cellules souches, nécessaires au renouvellement des cellules.
Comme la peau, les dents sont issues du derme et de l’épiderme (10),(11) et (12). Elles sont constituées de quatre parties distinctes : la pulpe dentaire (partie la plus interne), la dentine, l'émail et le cément (partie la plus externe).