moteur mode emploi plan du site sommaire



 



Plus de 120 000 sur nos têtes, presque 8 m2 de surface, à raison d’un centimètre par mois, les cheveux ont une croissance rapide. Il pousse chez un adulte une douzaine de kilomètres de cheveux par an.


Du point de vue de leur morphologie, les cheveux prennent racine dans le follicule pileux à partir duquel ils se développent en zones concentriques.
Au cours d’une vie, une quinzaine de cheveux naissent dans chaque follicule, un renouvellement qui compense la perte quotidienne de 100 à 150 cheveux. La kératine, une substance protéique dure et fibreuse provenant des cellules mortes, est le constituant essentiel du cheveu. Ce sont les mélanines qui dérivent d'un acide aminé, la tyrosine, qui donnent la couleur du cheveu.

Pour son embellissement, l’entretien du cheveu commence par un lavage avec un shampooing, mélange non agressif de différents produits : tensioactifs, épaississants, conservateurs… Sous forme de liquide, de gel, de crème, il permet d’éliminer les amas graisseux de sébum, les impuretés et les polluants. La formulation des produits cosmétiques pour les cheveux doit répondre à des critères précis et codifiés de stabilité et d’innocuité.

Aujourd’hui, on attend davantage du shampooing qu’un simple nettoyage mais aussi de laisser les cheveux doux et lisses, d’améliorer leur éclat, leur souplesse, de faciliter leur démêlage et leur mise en forme. Autant de propriétés qui peuvent s’avérer antinomiques, comme le nettoyage qui élimine les graisses et la brillance qui en ajoute. D'où l'art du compromis que doivent maîtriser les chimistes. Leur art s'exerce aussi sur la coloration des cheveux pour leur donner tout leur éclat.

En séchant, le cheveu peut prendre diverses configurations. Une propriété que l'on exploite avec le brushing ou la mise en plis. Les laques maintiennent ces mises en forme tout en préservant la souplesse et l’éclat des cheveux. Elles agissent en déposant un film protecteur qui empêche le cheveu de se réhumidifier et donc de se déformer. Ce film permet aussi de maîtriser l’effet de charge électrostatique gênant pour le coiffage.

Comme les cheveux, les ongles sont constitués de kératine qui les rend rigides. Ils sont recouverts à l’état naturel d’un film lipidique qui les protège mais ils restent fragiles, d'où l'intérêt des vernis.

Les cheveux et les ongles, comme la peau, sont soumis à de nombreuses agressions extérieures : soleil, froid, polluants…

Voir aussi

  La chimie dans le cheveu humain

 


Plus de 120 000 cheveux
sur nos têtes


Film de savon


Chaîne de kératine
lors d'un brushing

 

     © CNRS   -  Contacts   - Crédits