Coupe de peau saine

 

Les brûlures consécutives
à une surexposition
vues sous UV



 




La peau, comme les cheveux, les ongles, est soumise à de nombreuses agressions extérieures : soleil, froid, micro-organismes véhiculés par l'eau, l'air, les poussières…

Si le soleil est indispensable au corps humain, une exposition prolongée et intense à ses rayons, sans précaution, peut entraîner coups de soleil (érythèmes) ou lésions plus profondes. De la même façon, exposée au froid sans protection, la peau réagit par de la couperose, caractérisée par une dilatation des petits vaisseaux (sur le visage), ou encore par des dartres, des engelures ou des crevasses.

Bien que la couche cornée la préserve naturellement contre les bactéries, la peau présente parfois des infections ou des réactions allergiques qui s'étendent à tout l'épiderme (impétigo, eczéma, …). D'autres affections atteignent plus spécifiquement les glandes sébacées (furoncles, anthrax, folliculites), les glandes sudoripares, l'épiderme (ulcère) ou encore le tissu sous-cutané ou musculaire (cellulite).

Les blessures même minimes (coupures) sont autant d'agressions pour la peau. C'est sans doute là que se révèle le mieux sa surprenante capacité d'autoréparation : la peau se rétablit aisément, formant un tissu granuleux contenant des histiocytes et des phagocytes qui en assurent la reconstruction.


     © CNRS   -  Contacts   - Crédits