Environ 13 % de la consommation en tensioactifs sont consacrés aux soins corporels et à la pharmacie, soit 800 000 Tonnes (1994).
La croissance est de plus de 3 % par an.
L’augmentation de la consommation est en partie liée aux changements de conditions de travail. L’augmentation du temps de loisirs a une forte influence sur les habitudes d’hygiène et la consommation des cosmétiques et des articles de toilette.

Les tensioactifs entrent dans la composition des shampooings, produits de rinçage capillaire, bains moussants, gels douches, crèmes, laits de beauté, produits de maquillage, produits solaires, dentifrices, etc…

La consommation la plus importante est pour les shampooings, les bains moussants et les gels douches.
Les produits doivent exercer seulement une action superficielle, sans aucun pouvoir pénétrant à travers la couche cornée.

Ils se divisent en deux grands groupes :

  • les produits destinés à n’entrer qu’en bref contact avec la peau et qui doivent être rincés;
  • les produits pouvant séjourner plus longtemps et donc non rincés.

Les formulations sont réglementées par une directive de la Communauté Européenne de 1976, qui donne la liste des produits qualifiés de cosmétiques et des substances autorisées ou prohibées.

Situation actuelle, tendances du marché
Les savons
Les premiers tensioactifs sont les savons dont la consommation totale atteint 7,5 millions de tonnes, dont 2,5 millions de tonnes de savons de toilette.
Actuellement leur utilisation est faible dans les pays industrialisés : ils sont surtout utilisés en Inde et au Brésil.
On utilise actuellement davantage les détergents de synthèse dont voici quatre exemples de famille :

1 - Les alcools gras éther sulfatés

Ce sont eux qui sont les plus utilisés pour les shampooings et les préparations d’hygiène corporelle car ce sont eux qui moussent le plus.
Leur croissance annuelle d'utilisation est de 4,5 %.

2 - Les alcools gras sulfatés
Ils sont 3 fois plus puissants que les savons et viennent immédiatement après les alcool gras éther sulfatés au plan de leur utilisation.
Leur croissance annuelle d'utilisation est de 5 % mais cette croissance est liée surtout à leur pouvoir détergent (ménage, lessive, vaisselle).
Ils ne sont pas utilisés en Allemagne, mais le sont en France et dans le reste de l'Europe, ainsi qu'aux USA et en Asie.

3 - Les alkylpoly glucosides

Ils sont connus depuis plus de 100 ans, mais sont commercialisés seulement depuis quelques années.
Il y a actuellement une très forte demande des industriels en cosmétique en raison des qualités des alkylpoly glucosides (APG) qui améliorent et renforcent la structure des cheveux, évitant qu’ils ne se cassent. De plus, ils forment une mousse plus crémeuse et plus stable.
Dans les soins dentaires, ils remplacent les alcools gras sulfatés classiques.

4 - Les alkylbenzène sulfonates linéaires et ramifiés
Ce sont les formes ramifiées qui sont"non écologiques".
Ces produits sont surtout utilisés en Asie, dans le Pacifique et en Amérique Latine.

Armand Lattes
Interactions moléculaires et réactivité chimique et photochimique


 

     © CNRS   -  Contacts   - Crédits