La formulation,
hier empirique...






...se fait aujourd'hui
en laboratoire





La sécurité nécessite de nombreux tests

 




Depuis Nostradamus et son Traité des fardements et senteurs, la formulation cosmétique s'est rationalisée. S'appuyant sur la connaissance des propriétés des matières premières utilisées et la maîtrise des opérations technologiques, la formulation révèle un savoir-faire qui emprunte à la science des associations.

"La formulation est une préparation résultant d'un mélange de différentes matières premières, afin de répondre à une demande exprimée, en général, en termes de propriétés."

La formulation conditionne la qualité des cosmétiques. Le problème majeur des formulations cosmétiques (comme de toutes les formulations !) est de faire coexister dans un même système des substances qui n’ont pas les mêmes caractères de solubilité.

Les tensioactifs permettent de résoudre ce problème en formant, grâce à leurs associations, des"objets" réservoirs de substance permettant de"disperser dans l’eau" des produits liposolubles ou, dans des milieux organiques, des substances hydrosolubles. À de fortes concentrations de tensioactifs, d’autres formes d’organisation apparaissent : on parle de milieux dispersés. Parmi les substances susceptibles d'amener à la formation d'objets colloïdaux utilisables en cosmétologie, les polymères constituent une excellente alternative aux tensioactifs.

Les gels sont à l'heure actuelle une des présentations cosmétiques les plus recherchées. Ces liquides ne coulent pas ; ils se forment quand des molécules en solution se lient en un réseau qui piège un solvant. Transparents et collants pour la coiffure, ils sont doux au toucher lorsqu'ils s'utilisent en crème.

De nombreuses compositions cosmétiques contiennent de l’argile, utilisée comme épaississant et liant, en remplacement des corps gras. Ce matériau naturel se caractérise par son exceptionnelle capacité à retenir l’eau, d’où ses propriétés d’hydratation, de drainage et d’assainissement de la peau (masques argileux).

La formulation fait intervenir plusieurs disciplines scientifiques : physique, physicochimie, chimie, biologie, sciences économiques et sociales, sciences humaines…

La mise au point d'un produit, sa sécurité et sa stabilité exigent de nombreux tests préalables et un examen attentif de l'environnement biologique sur lequel il va exercer ses effets.

C'est la connaissance de la peau, de ses réactions aux agressions chimiques, à la lumière, à l'oxydation, etc., qui permet de définir la nature des substances qui doivent entrer dans la composition des mélanges actifs.
 

 
     

© Studio Perez/
Laboratoire des IMRCP

Tensioactifs
Morphologie et matériaux

  
 
 

     © CNRS   -  Contacts   - Crédits