Le vieillissement de la peau (diaporama)




Les élastines sont des protéines organisées en fibres, qui confèrent élasticité et solidité aux tissus.

Avec le vieillissement, les fibres d'élastine se raréfient, la peau devient mince et ridée.
Les élastines sont des protéines riches en acides aminés à caractère hydrophobe. Elles possèdent des propriétés de solidité mécanique et d'élasticité nécessaires au renforcement du cément intercellulaire.

Elles se présentent comme un entrelacement serré et tridimensionnel de fibrilles de masse moléculaire 60 à 70 000 daltons, intimement entrecroisées avec les fibres de collagènes.
L'origine des propriétés physiques remarquables serait liée à la présence d'un agent réticulant, la desmosine, un tétrapeptide de la lysine dont le rôle est analogue aux ponts disulfures dans les kératines, tout en étant plus flexible.

Chaque fibre d'élastine (tropoélastine) est constituée de plusieurs centaines d'acides aminés et les associations entre fibres et cément interfibrillaire s'opèrent par l'intermédiaire de microfibrilles de types glycoprotéiniques.

Comme pour les collagènes, leur dégradation est à l'origine de la formation des rides et des stigmates dans les tissus âgés.

 
Pierre Le Perchec
Les molécules de la beauté, de l’hygiène et de la protection, CNRS Editions/Nathan
 

 

     © CNRS   -  Contacts   - Crédits