Sécrétions moléculaires
lipidiques


Glande sébacée
sous l'épiderme


Sécrétion de sébum




La couche lipidique hypodermique constitue un matelas adipeux.
Les constituants de la matière lipidique extra-cellulaire sont bien identifiés.
Ce sont des corps gras dénommés ainsi du fait de la présence d'une longue chaîne hydrocarbonée aliphatique ou polycyclique associée à une tête polaire acide, ester ou alcool.

Leur utilité vitale est souvent sous-estimée, voire ignorée, en raison de l'image négative que les lipides possèdent au plan de l'apparence. Ce sont les matières de base du milieu nourricier avec les glucosides.
Ce sont aussi des régulateurs thermiques.

 
Les glandes sébacées sécrètent les lipides sous l'épiderme (c'est-à-dire la partie du derme moyen et supérieur) au niveau des follicules pileux et libèrent le sébum (60 % de triglycérides d'acide gras libres et 30 % de cires dont 10 à 15 % de squalène).

Le film lipidique, "film gras" de nature séborrhéique, évolue dans sa composition avec l'âge, à partir de la puberté.

Au contact de l'air, ces sécrétions sont oxydées (doubles liaisons des sphingolipides, acides gras et dérivés du squalène) et produisent des matières malodorantes.

Les comédons, petits sacs membranaires sébacés de couleur brun noir qui bouchent les pores de la peau, doivent être éliminés également car les bactéries trouvent là un milieu de culture idéal pour proliférer.
Les compositions cosmétiques auront comme rôle de détruire le milieu bactérien et dans une certaine mesure de faciliter l'évacuation des matières graisseuses en surface.
 

Pierre Le Perchec
Les molécules de la beauté, de l’hygiène et de la protection, CNRS Editions/Nathan
 

 

     © CNRS   -  Contacts   - Crédits