Ecosystèmes aquatiques continentaux
  L’importance des gaz dissous pour un écosystème aquatique




 

 






Rapides de l’Ivindo à Loa Loa près de Makokou dans la forêt équatoriale du Gabon. L’agitation de l’eau permet sa bonne oxygénation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Chutes d’eau d’Augrabies en Afrique du Sud. De telles chutes favorisent l’oxygénation de l’eau.

 

 

L’eau a la capacité de dissoudre certains gaz comme l’oxygène et le gaz carbonique.
Une chance, car leur présence dans les milieux aquatiques a permis à la vie de prospérer. Les poissons, comme les humains, respirent et ont donc besoin d’oxygène pour vivre. Le phytoplancton et les algues ont en plus besoin de gaz carbonique pour élaborer leurs tissus végétaux par photosynthèse.
L’oxygène est en outre indispensable à l’épuration des milieux aquatiques. Il permet en effet aux bactéries aérobies présentes dans les écosystèmes aquatiques de dégrader les matières organiques biodégradables. Cette dégradation se fait de manière progressive. Elle conduit d’abord à la formation de composés organiques plus simples dont certains sont parfois difficilement biodégradables. Un tel processus peut donc être long. Mais lorsqu’il est complet, il donne des substances minérales simples : du gaz carbonique, de l’eau et de l’ammoniac soluble dans l'eau. On peut le symboliser de la manière suivante :

détritus organiques + bactéries + oxygène -> gaz carbonique + eau + ammoniac + énergie



Le cycle des gaz dissous

 

Dans un écosystème aquatique, l’oxygène dissous indispensable à la vie animale et à l’assainissement du milieu provient d'abord de la photosynthèse végétale qui dépend quant à elle de l’ensoleillement et qui se produit donc uniquement le jour. Mais l’oxygénation de l’eau provient aussi, dans une moindre mesure, de la dissolution de l’oxygène atmosphérique. Elle est donc favorisée quand l’eau est fortement brassée, au niveau des chutes d’eau par exemple ou des remous, rapides et cataractes. Aussi, l’eau d’un torrent est-elle mieux oxygénée que celle d’une eau stagnante. Le gaz carbonique nécessaire à la croissance des plantes provient quant à lui de la respiration animale et de la dégradation des matières organiques.

Enfin, la solubilité de ces gaz dans l’eau dépend de la température. Elle diminue lorsque la température augmente : en moyenne, les eaux tropicales sont donc moins bien oxygénées que les eaux tempérées et, d’une manière générale, les milieux aquatiques contiennent moins d’oxygène par litre d’eau en période estivale.

 

   
CNRS   -  Le CNRS en ligne : Sagascience@cnrs-dir.fr
accueil du site plan du site mode d'emploi du site MOTEUR DE RECHERCHE accueil dossier eau glossaire