accueil du siteplan du sitemode d'emploi du siteMOTEUR DE RECHERCHEaccueil dossier eauglossaire
     Eau Potable
La composition chimique d’une eau







 

 
L’eau contient des gaz dissous (voir Écosystèmes aquatiques continentaux) essentiellement de l'oxygène et du gaz carbonique mais aussi de l' azote ou encore du méthane . Tous n’ont pas la même solubilité dans l’eau et celle-ci décroît quand la température augmente.
Elle contient aussi, sous forme dissoute ou en suspension, des substances minérales et organique. Si les substances minérales sont limitées à une centaine de composés, les substances organiques sont innombrables (plusieurs centaines de mille voire plusieurs millions) et leur identification individuelle très difficile.

Les matières minérales :
L’eau contient beaucoup d’ions dissous dont les principaux sont le calcium (Ca++), le magnésium (Mg+), le sodium (Na+), le potassium (K+), les carbonates (CO3--), les bicarbonates (HCO3-), les sulfates (SO4--), les chlorures (Cl-) et les nitrates (NO3-). Ils proviennent pour l’essentiel du lessivage des sols par les eaux de pluie. Aussi, leur teneur dépend-elle directement de la nature des roches du bassin versant. Elle peut varier du milligramme par litre au gramme par litre pour les eaux les plus salées.
En moins grande concentration (du microgramme au milligramme par litre), l’eau contient aussi des éléments nutritifs, ou nutriments, que sont l’azote (contenu dans l'ammoniac, les nitrites et les nitrates), le phosphore (contenu dans les phosphates) et la silice, mais aussi le fer et le manganèse.
D’autres éléments ne sont présents qu’à l’état de trace (de 0,1 à 100 microgrammes par litre), comme l’arsenic, le cuivre, le cadmium, le manganèse, le fer, le zinc, le cobalt, le plomb… Ils proviennent des roches mais aussi parfois des activités industrielles et domestiques.
L’eau contient aussi des matières minérales en suspension (matériaux argileux, limons, etc).

Les matières organiques :
Les matières organiques peuvent être présentes sous forme dissoute (carbohydrates, acides humiques, pigments et composés d’origine artificielle comme les hydrocarbures, les solvants chlorés, ou les pesticides), ou en suspension (déchets végétaux, plancton…). Elles proviennent pour l’essentiel de la dégradation de la matière organique présente dans le milieu ou dans les sols lessivés par les pluies (décomposition des plantes et des animaux), mais aussi de composés issus de l’activité humaine. Leur concentration, infime dans les eaux profondes, peut atteindre quelques dizaines de milligrammes par litre dans les eaux de surface.


 

   
CNRS   -  Le CNRS en ligne : Sagascience@cnrs-dir.fr