Recherche française
 
    Recherche publique dans le domaine de l'eau



 
  Six grands secteurs d’activité peuvent être identifiés :

1- Les ressources en eau : la climatologie et l’étude du cycle de l’eau (pluie, évaporation, infiltration, recharges des nappes souterraines). Les établissements les plus actifs sont Météo France, le Centre National d’Études Spatiales (CNES), le Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) (Sciences de l’Univers) et le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM).
2- L’eau et l’agriculture, un domaine pour lequel le défi majeur est maintenant l’élaboration de techniques culturales s’inscrivant dans le cadre d’un développement durable : préservation de la ressources (eau et sol), limitation des pollutions diffuses, gestion des conflits d’usage. Les acteurs essentiels sont l'Institut National de Recherche Agronomique (INRA), le CEMAGREF, le Centre International de Recherche en Agriculture et Développement (CIRAD) et l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD-ex ORSTOM).
3- Les estuaires et les zones côtières, un secteur qui concerne une interface extrêmement fragile, fortement dépendante des apports (notamment en contaminants) par les fleuves et les eaux de ruissellement et soumise à une forte pression anthropique : une spécialité importante concerne la protection des zones humides. Les acteurs essentiels sont l’IFREMER, le CEMAGREF et le CNRS.
4- La biodiversité aquatique : en particulier la gestion des ressources vivantes aquatiques, notamment l’introduction de nouvelles espèces, et la protection de ce patrimoine. Les acteurs importants sont le CNRS (Sciences de la Vie), le CEMAGREF et l’INRA.
5- L’eau et la santé, un domaine crucial compte tenu de la multiplicité des sources de pollution : l’épidémiologie des micropolluants, l’établissement de normes de potabilité, la caractérisation des vecteurs de maladie, notamment en zone tropicale, les conséquences écotoxicologiques sur le milieu sont des questions majeures. Les acteurs essentiels sont l’INSERM, l’Institut National de l’Environnement et des Risques (INERIS), l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD-ex ORSTOM) et le CNRS (Département des Sciences de la Vie).
6- L’eau et la ville, ce dernier volet recouvre plusieurs aspects qui concernent quotidiennement tous les citoyens que nous sommes : l’alimentation et l'eau potable (incluant le traitement pour la potabilité), la valeur économique de l’eau, l’évacuation et l’épuration des eaux usées, le devenir des eaux pluviales, les risques d’inondations urbaines.
En dehors des grands groupes industriels, les acteurs publics importants sont le CNRS (Sciences Chimiques - Sciences pour l’Ingénieur - Sciences de l’Homme et de la Société : GDR 2524 résEAUville), le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (LCPC), et le CEMAGREF.

 

 





   
   
   
CNRS   -  Le CNRS en ligne : Sagascience@cnrs-dir.fr
accueil du site plan du site mode d'emploi du site MOTEUR DE RECHERCHE accueil dossier eau glossaire