Palettes natatoires.
Différentes formes de palettes natatoires connues chez les reptiles marins du Mésozoïque. Dans tous les cas, on observe un raccourcissement de la partie proximale du membre au profit de la partie distale qui présente un allongement des phalanges (chéloniens), une augmentation du nombre de phalanges dans chaque doigt (hyperphalangie – mosasaures et plésiosauriens), ou encore une augmentation du nombre de doigts et du nombre de phalanges dans chaque doigt (polydactylie + hyperphalangie - ichthyosaures); chez les nothosaures, les membres sont peu transformés et permettent encore une locomotion terrestre.


© N. Bardet


 

 


 
 © CNRS - Contacts : Sagascience@cnrs-dir.fr