En haut : Maxillaire avec deux molaires et deux prémolaires de Phosphatherium de l'Eocène inférieur (55 Ma) du Maroc, plus ancien proboscidien découvert, et l'un des plus anciens représentants connus des ongulés modernes. Phosphatherium était très primitif, et bien différent des éléphants actuels : il avait une petite taille voisine de celle du renard et il ne possédait pas de trompe. Plusieurs détails de son anatomie attestent pourtant de sa parenté avec l'ordre des éléphants, plutôt qu'avec aucun autre ordre de placentaires.
En bas : Reconstitution du plus ancien proboscidien (l'ordre des éléphants) connu : Phosphatherium escuilliei.












 

 

 

 
  CNRS - Contacts : Sagascience@cnrs-dir.fr