Lavoisier, le parcours d'un scientifique révolutionnaire



Plan du site
Tous les textes du site
Crédits

Accueil - Voir l'animation - Voir l'animation sans Flash

Le climat de la Terre



Le mariage

Le 16 décembre 1771 est célébré le mariage de Lavoisier avec Marie-Anne Paulze, fille d’un fermier général, directeur de la Commission du tabac et supérieur hiérarchique direct du jeune homme. Lui a 28 ans, elle en a 13 et vient d’échapper de justesse à un mariage arrangé par son grand oncle, l’abbé Terray, contrôleur général des finances, avec un barbon de 50 ans.
Deux cents personnes du Tout-Paris assistent dans le froid à l’événement qui a lieu dans la chapelle de l’Hôtel des finances de la rue des Petits-Champs. Marie-Anne apporte 80 000 livres de dot, Lavoisier 470 000 livres de fortune personnelle et 780 000 livres de dette, prix de sa demi-part de Fermier général, le tout lui procurant un revenu annuel de 20 000 livres. Le jeune couple pourra vivre dans l’aisance.
A l’issue de la cérémonie, un repas est servi ne comportant pas moins de quinze plats : deux soupes, neuf entrées, quatre plats de rôtis, des légumes, salades, rissoles et beignets ; une pièce montée couronne le festin.
Les époux s’installent rue Neuve-des-Bons-Enfants dans une maison bourgeoise proche du jardin du Palais Royal.

CNRS    sagascience