Lavoisier, le parcours d'un scientifique révolutionnaire



Plan du site
Tous les textes du site
Crédits

Accueil - Voir l'animation - Voir l'animation sans Flash

Le climat de la Terre



Réflexions sur l’instruction publique

Depuis les premiers jours de la Révolution, un débat sur l’instruction publique s’est instauré auquel Lavoisier contribue. Il a déjà eu l’occasion de mettre en pratique ses idées pédagogiques lors de la formation des salpêtriers et poudriers ou pendant ses cours au Lycée des arts.
Talleyrand et Condorcet ont déjà présenté chacun un rapport sur l’organisation de l’instruction publique générale. Lavoisier s’intéresse plus particulièrement à un enseignement technique répondant aux besoins des agriculteurs, des artisans et des manufacturiers permettant de donner un nouvel essor à l’industrie et au commerce. Le 7 juillet 1793 une ‘Pétition sur l’Instruction publique’ est proposée par Lavoisier et Desaudray, puis un ‘Mémoire sur l’Instruction publique convenable aux artistes’. Au final, la portée du texte est élargie à toute l’éducation nationale et prend le titre de ‘Réflexions sur l’Instruction publique’.
Le 17 septembre 1793, la loi des suspects est votée et le projet est ajourné. La France ne disposera d’une loi générale sur l’instruction publique que deux ans plus tard, le 3 octobre 1795 : c’est la loi Daunou du 3 brumaire An IV.

CNRS    sagascience