Jean Rouxel reçoit la Médaille d'or du CNRS 1997


Décernée par le CNRS, la Médaille d'or est attribuée chaque année, depuis sa création en 1954, à des personnalités qui ont contribué, d'une manière exceptionnelle et dans des disciplines diverses, au dynamisme et au rayonnement de la Recherche en France. Elle couronne ainsi l'ensemble de l'oeuvre et la carrière d'éminents scientifiques de renommée internationale.


La direction générale du CNRS a attribué la Médaille d'Or du CNRS 1997 à Jean Rouxel, membre de l'Institut, professeur au Collège de France, directeur de l'Institut des Matériaux de Nantes (unité mixte CNRS/Université de Nantes).

Jean Rouxel est un spécialiste de chimie des solides.Tout au long de sa carrière, il n'a cessé de développer toute une chimie des composés de "basse dimensionalité" (feuillets ou fibres) afin d'obtenir des propriétés chimiques ou physiques s'exerçant préférentiellement selon une ou deux directions de l'espace. Ses travaux ont permis de grandes avancées dans la compréhension de la liaison chimique dans les solides. Il s'est notamment intéressé aux systèmes incommensurables qui ne respectent pas une loi périodique de distribution des atomes. Il a aussi proposé une chimie basée sur les "trous" et les antiliaisons, par opposition à la description classique d'une chimie de liaisons peuplées d'électrons. Les travaux de Jean Rouxel ont été à l'origine de la mise au point de nouveaux catalyseurs, de nouvelles batteries pour la voiture électrique et de nouveaux matériaux pour affichage sur écrans par électrochromisme.

Jean Rouxel est l'un des pères de la "chimie douce" en France, chimie dont les réactions se produisent à température ambiante ou moyenne. Il a, dans ce domaine, induit un courant de pensée sur la synthèse de nouveaux matériaux à partir de composés précurseurs solides. Ce procédé permet l'obtention de matériaux originaux dotés de propriétés spécifiques. Jean Rouxel a notamment développé une famille de composés d'intercalation dérivés des chalcogénures. Ces derniers, obtenus à partir d'éléments dérivant du soufre, du tellure ou du sélénium, constituent d'excellents modèles pour la compréhension des mécanismes géométriques et énergétiques qui régissent les processus d'intercalation-désintercalation.

Né le 24 février 1935, Jean Rouxel est docteur ès sciences physiques. Il débute sa carrière à l'Université de Rennes en qualité d'assistant (1957) puis chef de travaux (1960). Maître assistant à Bordeaux (1961) puis professeur à Nantes (1963). Il est également professeur à l'Institut Universitaire de France depuis 1991 et professeur au Collège de France depuis 1996.

Parallèlement à sa carrière universitaire, Jean Rouxel fonde en 1963 à Nantes, le Laboratoire de chimie de l'état solide qui, renforcé, devient en 1988 l'Institut des matériaux de Nantes dont il est le directeur depuis cette date. Il a exercé de nombreuses responsabilités au sein de diverses instances scientifiques.

Élu à l'Académie des sciences en 1988, il est également membre associé de plusieurs académies étrangères.

Jean Rouxel est l'auteur d'un très grand nombre de publications. Il est aussi éditeur et coauteur de deux livres consacrés à la chimie. Il participe à la rédaction de nombreuses revues de chimie dont il est éditeur ou éditeur associé. Il est enfin l'auteur de 7 brevets concernant principalement des batteries et des électrodes.

La carrière scientifique de Jean Rouxel a été récompensée par l'attribution de nombreux médailles et prix : Médaille d'argent du CNRS en 1974, lauréat de l'Académie des Sciences et de la Société pour l'Encouragement de l'Industrie, Debye Award (A.C.S- Cornell), F.M.C Award (Princeton), Alexander von Humboldt Forschungspreis (1993).

Jean Rouxel est chevalier de la Légion d'Honneur, officier de l'Ordre National du Mérite et Commandeur des Palmes Académiques.

La médaille d'Or du CNRS récompense, chaque année, une personnalité exceptionnelle de renommée internationale qui a participé activement au rayonnement de la recherche. C'est la quatrième fois qu'elle est attribuée à un chimiste depuis sa création en 1954. Parmi les lauréats de cette discipline, on trouve ainsi les noms d'éminents scientifiques tels que : Georges Chaudron (1969), Jean-Marie Lehn (1981) et Marc Julia (1990).

Les travaux scientifiques de Jean Rouxel

Contact presse :
Martine Hasler : 01 44 96 46 35
Marie-France Pinhas : 01 44 96 46 36

Contact Département des sciences chimiques :
Laurence Mordenti,
Tel : (33) 1 44 96 41 09 - Fax : (33) 1 44 96 50 10


 


Le CNRS en ligne - © CNRS Contact : webcnrs@cnrs-dir.fr URL en France : http://www.cnrs.fr URL aux USA : http://www.cnrs.org