La mémoire familiale, une sociologie de l'intime

 

 

Anne Muxel

 

La mémoire familiale est faite de fragments épars et disparates, asujettis aux caprices de la réminiscence et travaillés par le jeu du souvenir et de l'oubli. Cette mémoire est fugitive, elle surprend et envahit par bouffée, de façon syncopée, celui qui se souvient. Elle résonne intérieurement dans l'intimité secrète de chacun.

Mais qu'est-ce que la mémoire familiale ?

La mémoire familiale est d'abord une histoire, la façon dont un individu va mobiliser son passé et lui donner sens, plus ou moins consciemment. La mémoire familiale est le résultat du travail de réappropriation et de négociation que toute personne fait vis-à-vis de cette histoire fondatrice de son identité

La mémoire familiale, c'est aussi une antichambre de l'altérité. S'y construit le rapport de chacun à sa propre histoire, et donc aux autres de cette histoire là. S'y inscrivent les continuités et les ruptures dans l'histoire des familles, dans les liens familiaux, dans les formes de transmission et dans les contenus de l'héritage.

Mais la mémoire familiale, c'est encore et surtout une présence qui nous habite et qui se rappelle à nous à partir d'images, d'impressions et de sensations. Lorsqu'elle entrouvre ses portes, elle fait ressurgir, comme par magie, les odeurs et les sons, une anecdote, une plaisanterie coutumière, un objet, une photo, la voix des personnages familiers, le souvenir de leur corps, de leurs gestes, telle image d'un lieu d'enfance, une recette de cuisine… autant d'évocations oeuvrant comme des perches tendues pour faire revenir le passé dans le présent.

 

Bibliography
Anne Muxel
Selection on the theme of memory

"Les lieux dans la mémoire familiale : conquête poétique de l’espace," in B.Bawin-Legros, R.Radurand, K.Kellerhals, F.de Singly (eds), Les espaces de la famille, Les cahiers de sociologie de la famille, N°1, Liège, 1995, pp .229-236.
"Être frère et sœur, le rester," Informations sociales, N°67, 1998.
"Les fêtes de famille ou les étincelles du désir," in A.Eiguer, C.Leprince, F.Baruch (eds), La fête de famille, In Press Editions, Paris, 1997.
"La mémoire de la maison," Le divan familial, In Press, 3/Automne 1999.
Individu et mémoire familiale, Nathan, Paris, 1996.

 

Anne Muxel
Chargée de recherche au CNRS
CNRS - Centre de la vie politique française (CEVIPOF)
Tél : 01.49.54.21.50
Mél : muxel@msh-paris.fr