Accueil du site > La Direction Europe de la recherche et coopération internationale > Actualités




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Signature d’accords de coopération scientifique lors de la visite d’Emmanuel Macron en Inde

13 mars 2018

Le CNRS a signé 3 accords de coopération scientifique avec ses partenaires indiens, Indian Institute of Science Bangalore, Indian Institute of Technology Madras et Ashoka University, dans le cadre de la visite du Président Emmanuel Macron en Inde et en présence de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation Frédérique Vidal.

L’Indian Institute of Science Bangalore (IISc), fondé en 1909, compte parmi les institutions d’enseignement supérieur et de recherche indiennes les plus prestigieuses. Il est le premier partenaire indien du CNRS. 3 actions structurées d’excellence sur les 9 que le CNRS compte en partenariat avec l’Inde sont soutenues conjointement par le CNRS et l’IISc : l’Unité Mixte Internationale Ifcam en mathématiques, implantée dans les locaux de l’IISc à Bangalore, ainsi que 2 Laboratoires Internationaux Associés, en chimie et en physique nucléaire. Un accord de coopération scientifique CNRS-IISc avait été signé en 2013. Le renouvellement de cet accord pour 4 ans permet de renforcer la collaboration entre ces deux établissements d’excellence français et indiens.

Un accord de coopération entre le CNRS, l’Indian Institute of Technology Madras (IITM), l’Institut Mines Telecom Atlantique, l’Université de Bordeaux et l’Ecole Centrale de Nantes visant à faciliter la co-supervision de doctorants entre l’IITM et les tutelles françaises impliquées a également été signé.

Le Laboratoire International Associé « Sociologie des Elus Nationaux et Régionaux du Raj à l’Union Indienne Contemporaine (1919 – 2019)" (SPINPER), qui rassemble des chercheurs travaillant au CNRS, à SciencesPo Paris, SciencesPo Bordeaux, à l’Université de Bordeaux, ainsi qu’à l’Université Ashoka en Inde est le troisième et dernier accord signé lors de cette visite. Son objectif est de construire une base de données fondée sur les caractéristiques politiques et socio-économiques des élus indiens depuis l’époque coloniale. Cette base doit répondre à un besoin important de la sociologie du politique indien : permettre une analyse exhaustive de la représentation politique en Inde et de son évolution. Les équipes indiennes et françaises impliquées dans ce projet de LIA travaillent ensemble depuis déjà une dizaine d’années et jouissent d’une rare complémentarité dans la collecte des données, leur traitement et leur interprétation.

© CNRS

© CNRS

© CNRS

© CNRS