Accueil du site > Les bureaux du CNRS à l’étranger > Pékin




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Présentation

Depuis les années 1970, pionnier, le CNRS s’est pleinement investi dans la recherche scientifique avec la Chine. Dans les années 90, la coopération entre les équipes de recherche chinoises et celles du CNRS s’est largement intensifiée conduisant, en 1995, à l’ouverture d’un Bureau de représentation à Pékin. Le Bureau du CNRS en Chine représente localement la Direction Europe de la Recherche et Coopération Internationale. Il sert de médiateur institutionnel entre le CNRS et les organismes de recherche chinois. Pour remplir ce rôle, ses missions sont multiples et variées : Structurer et accompagner :

● accueillir les chercheurs français en mission en Chine, les assister dans leur recherche de partenaires ;

● organiser des missions et des rencontres pour des représentants du CNRS ou de la recherche française ;

● assurer le suivi, en concertation avec la DERCI et les Instituts, des actions de coopération du CNRS avec ses partenaires chinois ;

● aider les chercheurs à consolider leurs collaborations en s’appuyant sur les outils de coopération mis à leur disposition par le CNRS. Initier et développer :

● stimuler la mobilité des chercheurs ;

● lancer et soutenir les relations entre les laboratoires du CNRS et les instituts et laboratoires de recherche chinois ;

● organiser ponctuellement des opérations scientifiques. Informer :

● renseigner la communauté scientifique chinoise sur le potentiel des laboratoires français et la communauté scientifique française sur les opportunités de collaboration ;

● effectuer une veille scientifique et technologique de l’actualité chinoise, aviser sur les domaines de recherche prioritaires et repérer les centres d’excellence ;

● rapporter à la direction du CNRS les possibilités de lancer de nouveaux partenariats et de mettre en place de nouveaux accords de coopération.

Dans l’ensemble de ses actions, le Bureau de représentation du CNRS en Chine agit en relation étroite avec le service scientifique de l’Ambassade de France.