Accueil du site > Les outils de la collaboration > Les actions structurantes du CNRS




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Unité mixte internationale (UMI)

Dans le cas d’une collaboration déjà fortement structurée, si des équipes souhaitent créer avec leurs partenaires un laboratoire commun, implanté en France ou à l’étranger, le CNRS et l’institution partenaire peuvent décider de créer une unité mixte internationale.

Qu’est-ce qu’une UMI ?

L’Unité mixte internationale est un vrai laboratoire comme ceux que l’on rencontre dans les universités ou les organismes de recherche. Localisée sur un site unique, en France ou à l’étranger, elle regroupe des chercheurs, des étudiants, des post-docs, des techniciens affectés au CNRS et au sein de l’institution partenaire étrangère.
Le directeur de l’UMI est nommé conjointement par le CNRS et l’(les) institution(s) partenaire(s).
Les UMI sont le plus souvent adossées à un ou plusieurs laboratoires français constituant une « UMI miroir ». Par ailleurs, le CNRS est partenaire du ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) dans 26 Unités mixtes - Instituts français à l’étranger (UMIFRE).

Quelle est la durée d’une UMI ?

Quatre ans, renouvelable deux fois après évaluation de l’activité de l’UMI.

Qui peut soumettre un projet d’UMI ?

La demande est faite par le futur directeur (chercheur ou enseignant chercheur) simultanément auprès du CNRS et de l’institution responsable étrangère.

Quand et comment effectuer une demande ?

La demande de création d’une UMI peut être faite à tout moment auprès de l’institut scientifique du CNRS concerné et de l’institution partenaire étrangère.
Le dossier de candidature comprend le projet scientifique et un budget prévisionnel sur 4 ans (coût total).

Comment sont évaluées les propositions ?

Les UMI sont évaluées conjointement par le CNRS et l’institution partenaire. La sélection se fait sur une base compétitive par un accord entre partenaires.
En France, le Comité national de la recherche scientifique est saisi du dossier et donne un avis d’opportunité. Les UMI ont le même statut que les laboratoires du CNRS. Les décisions relatives à leur création sont ainsi prises de la même façon que les décisions de création des laboratoires du CNRS. Elles doivent être signées par le Président du CNRS.
Lorsque la décision de création de l’unité mixte internationale est arrêtée, une convention, comprenant le programme scientifique, le budget prévisionnel consolidé, les règles de direction et les clauses de propriété intellectuelle, est signée par le Président du CNRS et le(s) responsable(s) de(s) l’institution(s) partenaire(s) étrangère(s).

Comment est financée une UMI ?

Des moyens humains et matériels sont accordés aux UMI par le CNRS et l’(les) institution(s) partenaire(s). Ces moyens sont additionnels des financements provenant de diverses sources : autres organismes, fondations, organismes privés... Sont ainsi financés : les salaires des chercheurs, des étudiants en thèses, des post-doc, de l’équipement, du fonctionnement, des missions, des postes de chercheurs associés et tous les frais d’infrastructure. Ces dépenses sont cofinancées par les deux partenaires, selon un budget prévisionnel annuel, qui résulte de discussions entre les instances administratives et scientifiques des deux pays.