Accueil du site > La Direction Europe de la recherche et coopération internationale > Actualités




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Signature d’un accord-cadre entre le CNRS et le ministère tunisien

1er juillet 2014

Le CNRS et le ministère tunisien de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’Information et de la Communication ont signé un accord cadre de collaboration en présence du ministre tunisien M. Tawfik Jelassi.

M. Tawfik Jelassi a été reçu au siège du CNRS à Paris mardi 17 juin 2014 par M. Philippe Baptiste, directeur général délégué à la science. Cette rencontre s’inscrivait dans la cadre du programme de visite en France de M. Jelassi, au cours duquel il s’est notamment entretenu avec le ministre Benoît Hamon, et les secrétaires d’Etat Geneviève Fioraso et Axelle Lemaire.

La réunion, à laquelle était représenté l’ensemble des dix instituts thématiques du CNRS, a permis de faire le point sur les projets associant unités du CNRS et unités tunisiennes. Constat unanime : l’intensité et la qualité des échanges scientifiques bilatéraux, encore largement individuels présentent la maturité requise pour envisager des opérations structurées d’intérêt partagé de plus grande ampleur, la Tunisie étant le premier partenaire du CNRS en Afrique/Moyen-Orient en nombre de publications.

L’accord-cadre bilatéral signé à l’occasion de cette visite trouvera donc très rapidement à s’appliquer puisqu’il prévoit, outre le soutien conjoint aux programmes prospectifs de conventions d’échanges de chercheurs (CE) et de projets internationaux de coopération scientifique (PICS), le montage en partenariat d’actions structurantes de type laboratoires internationaux associés (LIA), groupements de recherche internationaux (GDRI) et unités mixtes internationales (UMI). Décision a aussi été prise de programmer pour l’automne 2014 une mission pluridisciplinaire de haut niveau du CNRS en Tunisie ayant pour objectif de mieux cerner les atouts du système de recherche tunisien et de faciliter l’identification des thèmes pour lesquels une plus forte structuration des collaborations est possible.